MONDE

Covid-19 : un médecin vacciné meurt à 36 ans, probablement d’un syndrome très rare du virus

Un Américain de 36 ans est décédé le 8 février dernier après avoir reçu les deux injections du vaccin Pfizer. Mais ce médecin aurait en réalité contracté sans le savoir le Covid-19 et serait mort d’une complication très rare de la maladie.

Un médecin américain de 36 ans est décédé le 8 février dernier dans un hôpital de Memphis après avoir été vacciné contre le Covid-19. De quoi alimenter les rumeurs les plus folles sur Internet au sujet du vaccin Pfizer et de ses conséquences néfastes sur la santé. Mais dans une enquête publiée mercredi 17 février, 20 Minutes révèle que le trentenaire avait en réalité été infecté par le coronavirus trois semaines avant son décès, sans le savoir.

Une réaction inflammatoire sévère

Des anticorps ont été retrouvés chez Barton Williams et ceux-ci proviennent du Covid-19 et non du vaccin qu’il a reçu, indique le docteur Stephen Threlkeld. Ce dernier a pris en charge le médecin malade aux Etats-Unis et explique que le patient est probablement mort d’un « syndrome inflammatoire multisystémique de l’adulte ». En clair, l’Américain aurait été victime d’une réaction inflammatoire rare et agressive.

Un cas unique

Aucun autre adulte, n’a souffert de ce syndrome après le vaccin

La vaccination ne serait donc pas en cause. « Nous savons que probablement 50 millions de personnes ont reçu le vaccin rien qu’aux États-Unis, et que personne d’autre, aucun autre adulte, n’a souffert de ce syndrome après le vaccin. Barton Williams est le premier », indique Stephen Threlkeld. En octobre dernier, les Centres de contrôle et de prévention des maladies aux Etats-Unis avaient constaté ce syndrome chez 27 adultes. Aucun n’avait encore été vacciné à cette époque.

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page