MONDE

Covid-19 : un cluster du variant californien détecté en Alsace

Dans la région Grand-Est, actuellement frappée de plein fouet par le Covid-19, de nombreux variants ont été repérés : le britannique, le sud-africain et maintenant le californien. Sans compter un dernier d’origine inconnue.

Découvert vers la mi-janvier à Los Angeles, le variant du coronavirus baptisé CAL.20C serait en partie responsable de l’augmentation spectaculaire du nombre de cas au cours des deux derniers mois en Californie. En France, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, l’a brièvement évoqué fin janvier.

Sa rapide propagation à travers la Californie suggère une haute contagiosité, comme les variants anglais et sud-africain. Il représenterait actuellement 44% des cas positifs en Californie du Sud. 

Un cluster dans le Bas-Rhin

Fin janvier, la région du Grand Est a détecté la première trace de ce variant californien dans l’Hexagone. Il s’agissait de deux patients d’un hôpital alsacien. Début février, annonce Le Figaro, un cluster du variant américain a été identifié à Saverne, commune du Bas-Rhin.

Un autre variant disparu puis réapparu

Par ailleurs, un autre variant découvert en Écosse lors de la première vague, disparu puis réapparu dans les pays de l’Est, aurait également fait son apparition dans la région Grand-Est, selon la professeure Samira Fafi-Kremer, responsable du laboratoire de virologie des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS).

« Ce variant ne présente pas d’inquiétude particulière, précise toutefois la spécialiste au Figaro. Sa mutation, comme pour les autres variants, est superficielle puisqu’elle porte sur la protéine Spike, contre laquelle les vaccins restent efficaces. »

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page