MONDE

Covid-19 : Didier Raoult soutient le vaccin chinois et s’oppose à tout reconfinement

Interrogé par Laurence Ferrari dans la matinale de CNews, lundi, Didier Raoult s’est exprimé sur l’épidémie de Covid-19 et notamment l’inquiétude par rapport à l’apparition de variants. Le professeur marseillais estime que les chiffres du coronavirus ne sont pas si dramatiques et rejette l’idée d’un reconfinement. 

Après avoir sorti ses Carnets de guerre sur l’épidémie de Covid-19, Didier Raoult était l’invité de Laurence Ferrari ce lundi 15 février dans la matinale de CNews.

Les variants, une « autre épidémie »

Le célèbre professeur marseillais a évoqué sans détour les problématiques liées au coronavirus. À commencer par la multiplication des cas de variants, que le médecin n’associe pas à « un rebond » mais bel et bien à une « autre épidémie ».

« Tous les nouveaux cas sont dus à des virus différents de ceux de mars-avril. L’immunité procurée par la première épidémie n’est pas suffisante pour protéger contre des virus qui sont proches mais un peu différents », a ainsi estimé Didier Raoult.

Le vaccin chinois « plus raisonnable »

Et pour lutter contre la pandémie, le scientifique préconise le vaccin chinois, « beaucoup plus raisonnable » selon lui. « Il permet de faire face à des variants d’une manière beaucoup plus logique », estime-t-il. Mais le professeur ne rejette pas pour autant la technique de l’ARN messager, qui peut être efficace pour éviter les formes graves du Covid-19.

Mais selon Didier Raoult, la seule façon efficace de lutter contre l’épidémie est de « détecter les gens positifs ». Pas question de reconfiner d’après lui. Une telle décision n’aurait « aucune incidence sur les chiffres » et pourrait même « aggraver les situations ».

« Arrêter les communiqués de guerre tous les jours »

Concernant les chiffres publiés chaque jour sur le nombre de malades et de décès, le Marseillais se montre sévère : « Il faut arrêter les communiqués de guerre tous les jours en disant qu’on va tous mourir », a-t-il déclaré face à Laurence Ferrari.

On ne peut pas terrifier les gens pendant un an entier

« À la fin, on va avoir une surmortalité par les pathologies psychiatriques ou psychosomatiques parce qu’on ne peut pas terrifier les gens pendant un an entier pour une mortalité de cette nature ».

« On ne peut pas terrifier les gens pendant un an pour avoir une mortalité de cette nature. Il faut s’arrêter et se calmer », Pr Didier Raoult, directeur général de l’IHU Méditérranée Infection dans #LaMatinale pic.twitter.com/gDyPoqAtTl— CNEWS (@CNEWS) February 15, 2021

 

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page