MONDE

Covid-19 : Anne Hidalgo annonce la fermeture de certains points de vente dès 22h à Paris

[ad_1]

Couvre-feu ou pas couvre-feu à Paris ? Le maire de Paris, en concertation avec le préfet, a annoncé la fermeture à 22h de certains établissements de vente à emporter devant lesquels ont été constatés des «attroupements» et des «débordements».

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé dans la matinée du 5 novembre 2020 la fermeture dès 22h de «certains débits de boissons», épiceries et commerces de restauration à emporter où des «attroupements» ont été constatés dans les rues de la capitale.

Elle a expliqué que ces établissements seraient fermés «parce que dans un certain nombre de cas, il y a eu des débordements».

Le maire de Paris a précisé que ces «nouvelles restrictions sur Paris et la petite couronne» avaient été décidées la veille avec le préfet de police Didier Lallement, a précisé Anne Hidalgo, et un arrêté doit être publié dans les prochaines heures.

«Je ne sais pas si c’est un couvre-feu parce que ça ne concerne pas toutes les activités de la ville», a ajouté l’édile.

Deux jours auparavant une vive polémique avait agité la classe politique après l’annonce par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, de la mise en place d’un couvre-feu à Paris et en Ile-de-France, qui a été démentie par Matignon.

Situation «très préoccupante» à Paris

Anne Hidalgo juge par ailleurs la situation «très préoccupante» à Paris, et dans la petite couronne, où selon elle «autour de 1 000 personnes sont en réanimation aujourd’hui, après 4 000 au pic de l’épidémie au printemps».

Le maire de paris a en outre précisé que les marchés resteraient ouverts. Sur le volet scolaire, elle a proposé au ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, et au rectorat plusieurs lieux à Paris tels que «bibliothèques, théâtres, gymnases […] qui peuvent être mis à contribution pour donner plus d’espace aux lycéens».

Près d’une semaine après la mise en place du reconfinement, le gouvernement s’apprête à faire le point le 5 novembre, après une série de couacs autour de la mise en œuvre de cette mesure et alors que des acteurs redoutent un durcissement des restrictions face à une épidémie du Covid-19 toujours importante.

En France, près de 400 décès (394) à l’hôpital ont été enregistrés le 4 novembre, faisant grimper le nombre de morts depuis le début de l’épidémie à 38 674.

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page