MONDE

Coronavirus sur les surfaces : peut-on vraiment être infecté en touchant des objets contaminés ?

Plusieurs études se contredisent quant à la possibilité de contracter le Covid-19 en touchant des surfaces. On fait le point.

Depuis le début de la crise sanitaire, la désinfection est devenue monnaie courante. Téléphone, poignée de porte, table : tout y passe. Mais ce geste est-il utile ? Pas forcément répondent les experts. 

Le virus présent jusqu’à 9 jours

Plusieurs études ont pourtant démontré que le SARS-CoV-2 peut rester actif sur les surfaces pendant plusieurs heures. Une étude du « Journal of hospital infection » démontre que le virus reste présent pendant plus de 9 jours sur certaines surfaces. Une autre enquête du « New England journal of medicine » confirme également des données dans ce sens, rappelle le Parisien. 

Mais voilà, plusieurs de ces études sont remises en question, du moins l’interprétation du résultat. Un article publié dans The Lancet met en évidence que ces analyses ne sont pas effectuées dans des scénarios réels de la vie quotidienne.

De plus les études du « Journal of hospital infection » et du « New England journal of medicine » prouvent la seule présence de l’ARN du virus. Or, aucune analyse ne démontre à l’heure actuelle que la présence du virus sur les surfaces mène à une contamination directe.

Pour qu’il y ait contamination il faut que le virus s’installe dans les muqueuses. « Trouver du virus sur une poignée de porte ne veut pas forcément dire que le virus est infectieux », explique Vincent Maréchal, cité par Le Parisien.

Les gestes de prévention vraiment utiles

En ce qui concerne les mains, la forme la plus efficace de prévention est le lavage à l’eau et au savon, régulièrement. « Les gens qui mettent des gants oublient de se laver les mains, il vaut mieux s’en dispenser et considérer ses mains comme des objets potentiellement vecteur du virus », explique Vincent Maréchal cité dans le journal.

« Chaque transmission résulte du fait qu’on a été moins vigilant à un moment donné, c’est pas une faute, on est humain » Démonstration d’un lavage de main optimal avec Lila Bouadma, réanimatrice et membre du Conseil scientifique #Quotidien pic.twitter.com/ar3GWGiqwC— Quotidien (@Qofficiel) January 27, 2021

Bruno Grandbastien, médecin hygiéniste, insiste sur l’aération des locaux et le port du masque comme geste de prévention contre le Covid. En effet, les contaminations émanent le plus souvent de l’aérosolisation. Les particules de virus restent en suspension dans l’air pendant plusieurs heures. 

Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page