MONDE

Coronavirus : « Nous sommes dans une situation à risques », affirme Olivier Véran

[ad_1]

l’essentiel
Dans un entretien accordĂ© dimanche 23 aoĂ»t au Journal du Dimanche, Olivier VĂ©ran, le ministre de la SantĂ©, revient sur l’accĂ©lĂ©ration de l’Ă©pidĂ©mie de Covid-19 en France, notamment chez les plus jeunes.

Dans un entretien accordĂ© au Journal du Dimanche le 23 aoĂ»t, le ministre de la Santé Olivier Veran met en garde face au rebond de l’Ă©pidĂ©mie de Covid-19 en France. « Nous sommes dans une situation Ă  risques », dĂ©clare-t-il ainsi. Il pointe notamment du doigt les plus jeunes, au centre des nouvelles contaminations. 

Alors que le pic des 4500 nouvelles contaminations journaliĂšres a Ă©tĂ© dĂ©passĂ© jeudi et vendredi derniers, Olivier Veran rappelle que l’épidĂ©mie ne s’est jamais rĂ©ellement arrĂȘtĂ©e : « Elle a seulement Ă©tĂ© contrĂŽlĂ©e pendant le confinement puis le dĂ©confinement progressif. »  « Le risque, c’est que, aprĂšs avoir enlevĂ© doucement le couvercle de la casserole, l’eau se remette Ă  bouillir », explique le ministre de la SantĂ©.

« Le virus circule quatre fois plus chez les moins de 40 ans que chez les plus de 65 ans », affirme Ă©galement Olivier VĂ©ran, prĂ©cisant que si l’épidĂ©mie s’accĂ©lĂšre chez les plus jeunes. « Les personnes ĂągĂ©es, qui contractent plus souvent des formes plus graves de la maladie, pourraient ĂȘtre Ă  leur tour affectĂ©es. » Il est donc nĂ©cessaire de tout mettre en Ɠuvre pour Ă  tout prix Ă©viter ce scĂ©nario, « qui mettrait en tension notre systĂšme sanitaire et serait extrĂȘmement problĂ©matique. »

Selon le ministre de la SantĂ©, cette accĂ©lĂ©ration de l’épidĂ©mie chez les jeunes est due Ă  une ambiance propice au relĂąchement et aux « situations festives » oĂč s’opĂšrent « la majoritĂ© des transmissions ». Il rappelle cependant qu’aucun argument scientifique ne prouve pour l’instant que le virus qui circule actuellement soit « moins dangereux » : « Le Covid-19 qui se propage est le mĂȘme que celui qui a coĂ»tĂ© la vie à 30 000 Français. Seul le profil des malades a changĂ©. Ils sont plus jeunes et donc moins symptomatiques. »

Il cite notamment l’exemple des Bouches-du-RhĂŽne oĂč les cas positifs dĂ©tectĂ©s chez les seniors augmentent « depuis trois semaines ». « Le passage entre les publics se fait dĂ©jĂ . Et on constate Ă  nouveau une augmentation des entrĂ©es en hospitalisation et rĂ©animation », confie le ministre, prĂ©cisant que de nouvelles mesures allaient ĂȘtre « prises rapidement ».

Olivier Veran tient tout de mĂȘme Ă  rassurer quant Ă  la possibilitĂ© d’un reconfinement, indiquant qu’il « n’est pas Ă  l’ordre du jour ». « Nous pouvons mettre en place des mesures spĂ©cifiques, territorialisĂ©es, comme nous l’avons fait avec succĂšs en Mayenne. Et puis il y a et il va y avoir encore plus de contrĂŽles et de sanctions », a-t-il affirmĂ©.

Le ministre s’est Ă©galement voulu rassurant concernant la rentrĂ©e et le nouveau protocole sanitaire : « Avec [le ministre de l’éducation nationale] Jean-Michel Blanquer, nous avons travaillĂ© avec le Haut Conseil de la santĂ© publique pour dĂ©finir les rĂšgles permettant de limiter les risques dans les Ă©tablissements scolaires. En tout cas, ils sont bien infĂ©rieurs Ă  ceux qu’on ferait courir aux enfants en les privant d’école pendant des semaines. »

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page