MONDE

Coronavirus : l’Ukraine est «proche d’une catastrophe» sanitaire, estiment les autorités

[ad_1]

L’Ukraine est «proche d’une catastrophe» sanitaire en raison d’une progression fulgurante de la pandémie de coronavirus face au manque de lits disponibles et de personnel médical, a averti le ministre de la Santé du pays.

La situation sanitaire en Ukraine devient de plus en plus préoccupante et suscite une grande inquiétude des autorités du pays. «Nous avons franchi le point de non-retour et sommes proches d’une catastrophe», a déclaré Maksym Stepanov, ministre de la Santé ukrainien, lors d’un discours devant les députés le 3 novembre, prévenant que «le pire est à venir».

«En cas de la saturation à 100% des lits, nous serons contraints de trier» les patients pour soigner «en priorité ceux qui ont les meilleurs chances de survie», a-t-il ajouté. 

Le nombre de nouveaux malades ne cesse d’augmenter en Ukraine avec un nouveau record ce jeudi 5 novembre de 9 850 cas recensés en 24 heures, sur une population de près de 40 millions de personnes. Cette ex-république soviétique dont le système de santé publique est délabré dispose actuellement de plus de 52 000 lits d’hôpital pour les malades du Covid-19 mais plus de 67% sont déjà occupés, selon le ministère de la Santé. 

Très critiqué pour sa gestion de l’épidémie par l’opposition qui exige son remplacement, Stepanov a mis en cause la «négligence flagrante» de ses compatriotes vis-à-vis des mesures de prévention, essentiellement, le port du masque et la distanciation. 

Pour pallier le manque de personnel, le ministère de la Santé cherche à engager des médecins stagiaires et étudiants, a souligné le ministre. Des médias ukrainiens rapportent des cas de démissions massives de soignants à cause du manque de moyens de protection, d’une charge de travail accrue et de salaires largement insuffisants. 

Les autorités ont créé un fond spécial destiné à la lutte contre le coronavirus. Mais sur environ 840 millions d’euros dépensés, presque la moitié, selon plusieurs médias, a été utilisée pour la réparation des routes ukrainiennes, souvent en très mauvais état, dans le cadre d’un projet parrainé par le présidence.  

A ce jour, plus de 430 000 cas de coronavirus, dont plus de 7 900 décès ont été officiellement recensés dans ce pays, un des plus pauvres en Europe.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page