MONDE

Conférence de presse d’Olivier Véran ce jeudi : à quand de nouvelles annonces du gouvernement ?

C’est désormais un exercice récurrent, la conférence de presse du ministre de la Santé, pour faire le point sur la situation sanitaire en France. Ce jeudi 18 février, Olivier Véran doit d’y prêter, sans pour autant annoncer de nouvelles mesures.

Ce mercredi 17 février se tenait un nouveau Conseil de défense sanitaire à l’Elysée. À la sortie du conseil des ministres, qui lui succédait, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a insisté sur la nécessité de ne pas relâcher les efforts face au virus.

Pas de restrictions mais un appel à rester vigilant

« Il serait totalement déraisonnable de relâcher nos efforts et de crier victoire. La pression hospitalière (…) reste très forte, en particulier dans les services de réanimation », a-t-il déclaré, ajoutant que « la situation reste si fragile qu’un rien peut la faire basculer ».

Lire aussi – Covid-19 : 25 000 nouveaux cas en France, « un rien peut faire basculer la situation », estime Gabriel Attal

Le ton de la conférence de presse tenue par Olivier Véran devrait être similaire, selon les prévisions. « Il s’agirait de faire le point sur l’épidémie et Olivier Véran mettra à nouveau en garde les Français contre tout relâchement », avance Anne Bourse, journaliste politique à France 3.

Les variants peuvent changer la donne

Pas de nouvelles restrictions donc a priori, mais un rappel à la prudence, en pleine période de vacances scolaire et alors que le gouvernement a fait le pari de ne pas reconfiner les Français. Pari pour l’heure plutôt réussi, puisque les chiffres de l’épidémie ne se sont pas emballés. Selon Gabriel Attal, la France se situe sur un plateau « très légèrement descendant ».

Mais depuis plusieurs semaines, la question des variants est également entrée en jeu. Le gouvernement, qui avance à tâtons, doit donc observer scrupuleusement l’évolution de ces derniers. La veille, des chercheurs avançaient par exemple qu’à la mi-mars, le variant anglais pourrait entraîner une flambée de l’épidémie.

Pour expliquer la situation dans laquelle se trouve le gouvernement, un conseiller image ainsi : « Nous sommes en ce moment avec une pièce en l’air et on ne sait pas de quel côté elle va retomber ».

Déjà plus d’un mois de couvre-feu à 18 h

Mais deux semaines après la décision de ne pas reconfiner, et un mois après l’instauration d’un couvre-feu national dès 18 h, qui devait durer « au moins quinze jours » les Français s’interrogent sur la prochaine annonce. 

Et si la question est régulièrement posée par la presse, pour l’heure, le gouvernement entretient un certain flou en répondant en substance que le couvre-feu sera en vigueur : « Tant que la situation le nécessitera ».

La rentrée scolaire, un moment clé ?

Pour rappel, les vacances scolaires de février, qui sont en cours, avaient fait l’objet de nombreuses questions, tant de la part des élus que des experts.

Il semble probable que le gouvernement maintienne le statu quo quant à la situation, au moins jusqu’au 7 mars, date à laquelle tous les élèves auront repris le chemin des classes.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page