2.5 C
New York
samedi, octobre 31, 2020
Accueil MONDE Carcassonne. La calèche s'emballe, les passagers sautent en marche : "On a...

Carcassonne. La calèche s’emballe, les passagers sautent en marche : « On a cru mourir »

Emmanuel, 44 ans, avait tranquillement décidé d’effectuer, vendredi, la visite de la Cité en calèche en compagnie de son épouse, de leurs deux filles de 7 et 15 ans, et de l’ami de la plus grande, un garçon de 16 ans.

"Nous sommes montés alors qu’il y avait déjà à bord une mère et ses trois enfants. La balade a bien commencé, sous les remparts", raconte cet habitant de Douai, actuellement en vacances dans le Sud.

"Très peur"

C’est au bout de la première partie du trajet que les choses se sont soudainement gâtées, lorsque l’attelage fait demi-tour dans les lices côté St-Nazaire pour revenir vers le Pont-Levis. "La conductrice est descendue, je n’ai pas compris pourquoi, et soudain les chevaux se sont mis à galoper. Nous avons eu très peur. Franchement, on a cru mourir", témoigne le père de famille qui se défend de vouloir dramatiser la situation et qui n’a aucunement l’intention de porter plainte, mai qui "souhaiterait vraiment savoir ce qui s’est passé".

Il poursuit son récit en racontant que la famille a sauté en marche, dès que les chevaux se sont calmés, à la faveur d’une petite côte. "Mon épouse s’est légèrement blessée. Rien de grave mais nous avons eu très peur", insiste-t-il.

La conductrice "n’est pas descendue"

Hier après-midi, les allers-retours de la calèche et de ses deux impressionnants chevaux de trait avaient repris normalement. "Ma mère n’est pas descendue. Elle a chuté et s’est d’ailleurs cassée la jambe", tenait à souligner la fille de la conductrice. Elle assure que, pour l’instant, personne n’a pu reconstituer exactement ce qui s’est passé. Et elle semble un peu relativiser l’emballement de l’attelage qui se serait calmé, dit-elle, dès son second passage devant le Pont-Levis. "Les chevaux ont ensuite continué la balade selon le parcours habituel", relate-t-elle. Avant quand même qu’un ASVP de la ville de Carcassonne ne les arrête, sur la place du Prado.

La mésaventure, qui n’a occasionné que quelques blessures légères, a créé un bel émoi en tout cas parmi les personnes qui en ont été témoins.

Via LaDepeche

1 COMMENTAIRE

  1. Normal qu’elle minimise l’emballement des chevaux ils risquent de leur enlever l’agrément et l’asvp ne la pas arrêter sur la place du Prado mais beaucoup plus loin, a 200 mètres de la place du Prado. Heureusement qu’ils sont pas arrivés sur la rocade grâce à l’asvp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments