MONDE

Brune Poirson, Sibeth Ndiaye, Laurent Nuñez… Ces secrétaires d’État non reconduits

  • Ceux qui sont restés

Cinq secrétaires d'État du dernier gouvernement d'Édouard Philippe ont finalement conservé leur place lors de ce remaniement. Leurs noms figurent dans la liste dévoilée ce dimanche soir par l'Elysée. Il s'agit de Sophie Cluzel, Jean-Baptiste Lemoyne, Cédric O, Adrien Taquet et Laurent Pietraszewski.

Un sixième a conservé son rang de secrétaire d'État, tout en changeant de poste : Gabriel Attal, passé de secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse à celui de porte-parole du gouvernement.

  • Ceux qui sont devenus ministres

Sept secrétaires d'État du dernier gouvernement d'Édouard Philippe ont pris du galon lors de ce remaniement. Il s'agit de Marlène Schiappa, devenue ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, d'Amélie de Montchalin, promue ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, d'Olivier Dussopt, nommé ministre délégué chargé des comptes publics, d'Agnès Pannier-Runacher, devenue ministre déléguée chargée de l'Industrie, de Jean-Baptiste Djebbari, nommé ministre délégué chargé des Transports, d'Emmanuelle Wargon, promue ministre déléguée chargée du Logement, et de Geneviève Darrieussecq, devenue ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens Combattants.

  • Ceux qui ont quitté le gouvernement

Quatre désormais anciens secrétaires d'État dans le dernier gouvernement d'Édouard Philippe n'ont pas été reconduits sous le mandat de Jean Castex, mais tous n'ont pas été logés à la même enseigne.

Laurent Nuñez n'est certes plus secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, mais a été nommé coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme. Un service considéré comme la "task force" antiterroriste de l’Elysée. Il reste donc proche du pouvoir.

Sans être aussi prestigieux, le nouveau poste de Sibeth Ndiaye, ancienne porte-parole du gouvernement, se trouve à la tête de la commission nationale des talents pour le compte de La République en Marche, alors qu'elle avait annoncé son retrait de la politique.

De leur côté, Brune Poirson, ancienne secrétaire d'État de la ministre de la Transition écologique et solidaire, et Christelle Dubos, ancienne secrétaire d'État auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, redeviennent respectivement vice-présidente de l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement, et simple députée.

Très honorée d’avoir pu faire avancer la #TransitionÉcologique en France en portant la #LoiAntiGaspillage qui a transformé le secteur des déchets. Allant à l’encontre d’intérêt puissants, c’est bien notre majorité qui a reformé un secteur qui ne l’avait pas été en 30 ans. Merci!

— Brune Poirson (@brunepoirson) July 26, 2020

Via LaDepeche

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page