MONDE

Bretagne : une mère de famille disparaît mystérieusement, des similitudes avec l’affaire Jubillar

Une femme de 42 ans a mystérieusement disparu le 10 février dernier, près de Rennes. Cette mère de 4 enfants, en instance de séparation, a été vue pour la dernière fois sur son lieu de travail. Une enquête a été ouverte. Cette affaire n’est pas sans rappeler la disparition inquiétante d’une autre mère de famille dans la région Occitanie, Delphine Jubillar.

Une mère de famille de 42 ans n’a plus donné signe de vie depuis le 10 février dernier, en Ille-et-Vilaine. Magali Blandin, qui réside sur la commune de Montfort-sur-Meu, a été vue pour la dernière fois sur son lieu de travail, à Rennes, puis dans un bureau de tabac, rappelle France 3 Bretagne.

300 personnes à sa recherche 

Cette maman de 4 enfants, éducatrice spécialisée, était en instance de séparation. Son téléphone a cessé de borner le 11 février et les gendarmes considèrent cette disparition comme très inquiétante.

Un appel à témoins a été lancé par les forces de l’ordre et des battues citoyennes ont été organisées dans la région, en vain. Les recherches ont pourtant mobilisé 300 personnes dans la campagne près de Rennes. Un hélicoptère, des chiens pisteurs et des plongeurs ont également participé à l’opération, indique Ouest France.

Aucune piste n’est exclue

Pour l’heure, aucune hypothèse n’est exclue dans cette affaire. Disparition volontaire, suicide, acte malveillant ou mauvais rencontre, toutes les pistes sont envisagées par les enquêteurs. Les investigations n’ont donné lieu à aucune garde à vue pour l’instant.

Cette disparition rappelle celle de Delphine Jubillar, dans le Tarn. L’infirmière de 33 ans, mère de deux enfants, a quitté le domicile conjugal dans la nuit, mi-décembre. Depuis, ses proches sont sans nouvelle de la jeune femme et les recherches menées jusqu’à présent n’ont rien donné.

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page