MONDE

Biden affirme Ă  Macron son dĂ©sir de «redynamiser» les relations avec Paris Ă  travers l’OTAN et l’UE

[ad_1]

Lors d’un premier Ă©change avec Emmanuel Macron et alors que sa victoire annoncĂ©e est contestĂ©e par Donald Trump, Joe Biden a exprimĂ© son souhait de redynamiser les relations bilatĂ©rales transatlantiques, notamment Ă  travers l’OTAN et l’UE.

A l’occasion d’une premiĂšre conversation tĂ©lĂ©phonique, Joe Biden a affirmĂ© le 10 novembre au prĂ©sident français qu’il souhaitait «redynamiser les relations bilatĂ©rales et transatlantiques, notamment Ă  travers l’OTAN et l’Union europĂ©enne», souvent malmenĂ©es par Donald Trump. Fin 2019, Emmanuel Macron avait lui-mĂȘme dĂ©ploré «l’Ă©tat de mort cĂ©rĂ©brale» de l’Organisation du TraitĂ© de l’Atlantique nord. Une dĂ©claration alors jugĂ©e «trĂšs insultante» par Donald Trump.

Joe Biden et Emmanuel Macron ont en outre Ă©voquĂ© leur potentielle future coopĂ©ration sur la lutte contre la pandĂ©mie de Covid-19 et «la menace du changement climatique», ainsi que sur «la sĂ©curitĂ© et le dĂ©veloppement en Afrique», selon un communiquĂ© publiĂ© par l’Ă©quipe de transition de l’ancien vice-prĂ©sident amĂ©ricain.

«[Joe Biden a] remercié le président Macron pour ses félicitations et a exprimé son désir de renforcer les relations entre les Etats-Unis et la France, leur plus ancien allié», poursuit le texte.

Auparavant, l’ElysĂ©e avait fait Ă©tat de cet appel entre les deux dirigeants aprĂšs les fĂ©licitations d’Emmanuel Macron le 7 novembre, dĂšs l’annonce par les mĂ©dias amĂ©ricains de la victoire de Joe Biden, et sans attendre que Donald Trump reconnaisse sa dĂ©faite. «Le chef de l’Etat a fĂ©licitĂ© Joe Biden et sa vice-prĂ©sidente Kamala Harris et les a assurĂ©s de sa volontĂ© de travailler ensemble sur les enjeux contemporains : climat, santĂ©, lutte contre le terrorisme et dĂ©fense des droits fondamentaux», avait fait savoir la prĂ©sidence française.

Emmanuel Macron, arrivĂ© au pouvoir en 2017, n’a jamais rencontrĂ© en personne Joe Biden, qui a Ă©tĂ© le vice-prĂ©sident de Barack Obama entre 2009 et 2017. Celui-ci a entamĂ© ses entretiens avec les dirigeants Ă©trangers le 9 novembre avec un appel du Premier ministre canadien Justin Trudeau. Il s’est Ă©galement entretenu le lendemain avec le Premier ministre britannique Boris Johnson – qui s’est dit impatient de «renforcer le partenariat» entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis – avec la chanceliĂšre allemande Angela Merkel, et avec le chef du gouvernement irlandais Micheal Martin.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page