MONDE

Attentat de Vienne : Vladimir Poutine dénonce un «crime cruel et cynique»

[ad_1]

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié , ce 3 novembre, l’attentat meurtrier qui s’est produit la veille à Vienne de «crime cruel et cynique», dans un télégramme de condoléances adressé au président et au chancelier autrichiens.

«Le chef de l’Etat russe a fermement condamné ce crime cruel et cynique, confirmant une fois de plus la nature inhumaine du terrorisme, et s’est dit persuadé que les forces de la terreur ne réussiront à intimider personne, ni à semer la discorde entre les personnes de différentes confessions», a indiqué le Kremlin dans un communiqué cité par l’AFP.

«Vladimir Poutine a réaffirmé la volonté de la Russie de renforcer sa coopération avec l’Autriche et d’autres membres de la communauté internationale dans la lutte contre toutes les formes et manifestations du terrorisme», selon la même source.

Une chasse à l’homme a été lancée dans la nuit de lundi à mardi à Vienne après un attentat qui a fait au moins quatre morts, et semé la terreur dans la capitale autrichienne, une «attaque terroriste» selon le chancelier Sebastian Kurz.

Un des assaillants, armé d’un fusil d’assaut et d’une ceinture d’explosifs factice, a été tué par la police. Il s’agit d’«un sympathisant» du groupe djihadiste Etat islamique (EI), selon le gouvernement autrichien.

[ad_2]
Source

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page