MONDE

Ariège : une portée de chatons jetée sur une clôture, un seul sauvé

Si cette famille de La Bastide-de-Bousignac n’avait pas été là au bon moment, toute la portée périssait. Mardi 4 août, Renaud, l’un des fils sort de la maison, lorsqu’il entend des miaulements désespérés. Horrifié, il découvre alors quatre bébés chats, portant encore le cordon ombilical, qui avaient manifestement été jetés violemment contre la clôture. Hélas, trois d’entre eux n’ont pas survécu à cet acte barbare. Or dans cette famille nombreuse qui possède chat, chiens et poules, la vie est précieuse. Pesant à peine 70 grammes, et trop jeune pour être pris en charge par un vétérinaire ou la SPA, le chaton doit être nourri toutes les heures, jour et nuit. Au bout de trois jours, heureusement, grâce aux « Coussinets audois », le bébé est présenté à une chatte ayant récemment perdu l’un de ses petits. Malgré la grande différence de taille d’avec sa progéniture, l’adoption se passe à merveille. En une semaine, le rescapé a presque doublé de poids. Ses sauveurs le récupéreront dans quelque temps, s’il réussit à dépasser le cap d’un mois.

Rappelons que la loi punit sévèrement tout acte de cruauté envers les animaux et qu’il existe d’autres moyens plus responsables que de balancer anonymement et « courageusement » des nouveaux-nés contre les maisons : la contraception, la stérilisation ou l’adoption.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page