MONDE

Après le cessez-le-feu, les premières forces de la paix russes se déploient dans le Haut-Karabagh

[ad_1]

Au surlendemain de la signature du cessez-le-feu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sous l’égide de Moscou, les premières forces russes ont pris le contrôle du corridor de Latchin, à la frontière entre les deux pays en conflit sur le Haut-Karabagh.

Les forces de la paix russes ont annoncé ce 11 novembre avoir pris le contrôle du corridor de Latchin, le cordon ombilical reliant l’Arménie à la région du Haut-Karabagh, après l’accord de fin des hostilités signé entre Erevan et Bakou, sous l’égide de Moscou.

«Aujourd’hui, les unités avancées du contingent des forces armées de la Fédération de Russie ont pris le contrôle du corridor de Latchin», a annoncé le général russe Sergueï Roudski, dans un communiqué. Plus des 400 parmi les 1 960 soldats de la paix russes qui doivent être déployés entre Arméniens et Azerbaïdjanais ces prochains jours sont arrivés en Arménie, selon la même source.

Répondant à la presse sur les sites spécifiques à protéger, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a expliqué ce même jour qu’«il faudra encore clarifier les fonctions [du contingent de maintien de la paix], car elles n’ont pas encore été précisées».

Le long du couloir de Latchin, où ils seront déployés, ils assureront la sécurité de l’autoroute

Les forces russes assureront en tout cas «le respect du régime de cessez-le-feu et la cessation des combats», a-t-il expliqué. «De plus, le long du couloir de Latchin, où ils seront déployés, ils assureront la sécurité de l’autoroute. Ils assureront également le fonctionnement de cette autoroute.», a poursuivi Dmitri Peskov.

De premiers postes d’observation russes installés à partir du 12 novembre dans le sud du Karabagh

Sous l’égide de la Russie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie ont signé, le 9 novembre au soir, un accord de cessation des combats dans le Haut-Karabagh, après plus d’un mois d’affrontements meurtriers et plusieurs tentatives de médiations internationales. Dans le cadre de ce cessez-le-feu – et pour qu’il puisse mener «à la création des conditions nécessaires pour un règlement durable» du conflit selon Moscou –, le ministère russe de la Défense avait annoncé, dans la nuit du 9 au 10 novembre, qu’une mission de maintien de la paix composée de 1 960 militaires, 90 véhicules blindés de transport de troupes, ainsi que 380 unités de véhicules et d’équipements spéciaux avait été envoyée le long de la ligne de contact au Haut-Karabagh, et le long du couloir de Lachin. 

Selon l’accord signé entre Erevan, Bakou et Moscou, les soldats russes seront déployés à mesure que les forces arméniennes quittent les territoires repassant sous contrôle de l’Azerbaïdjan, vainqueur militaire de six semaines de conflit sanglant pour reconquérir la région contestée du Haut-Karabagh, et sept districts limitrophes qui lui échappaient depuis les années 1990.

L’armée russe protègera tout particulièrement le corridor de Latchin, seul voie d’approvisionnement reliant le Haut-Karabagh à l’Arménie. De premiers postes d’observation russes doivent être installés à partir du 12 novembre dans le sud du Karabagh. 

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MONDE

Après le cessez-le-feu, les premières forces de la paix russes se déploient dans le Haut-Karabagh

[ad_1]

Au surlendemain de la signature du cessez-le-feu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sous l’égide de Moscou, les premières forces russes ont pris le contrôle du corridor de Latchin, à la frontière entre les deux pays en conflit sur le Haut-Karabagh.

Les forces de la paix russes ont annoncé ce 11 novembre avoir pris le contrôle du corridor de Latchin, le cordon ombilical reliant l’Arménie à la région du Haut-Karabagh, après l’accord de fin des hostilités signé entre Erevan et Bakou, sous l’égide de Moscou.

«Aujourd’hui, les unités avancées du contingent des forces armées de la Fédération de Russie ont pris le contrôle du corridor de Latchin», a annoncé le général russe Sergueï Roudski, dans un communiqué. Plus des 400 parmi les 1 960 soldats de la paix russes qui doivent être déployés entre Arméniens et Azerbaïdjanais ces prochains jours sont arrivés en Arménie, selon la même source.

Répondant à la presse sur les sites spécifiques à protéger, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a expliqué ce même jour qu’«il faudra encore clarifier les fonctions [du contingent de maintien de la paix], car elles n’ont pas encore été précisées».

Le long du couloir de Latchin, où ils seront déployés, ils assureront la sécurité de l’autoroute

Les forces russes assureront en tout cas «le respect du régime de cessez-le-feu et la cessation des combats», a-t-il expliqué. «De plus, le long du couloir de Latchin, où ils seront déployés, ils assureront la sécurité de l’autoroute. Ils assureront également le fonctionnement de cette autoroute.», a poursuivi Dmitri Peskov.

De premiers postes d’observation russes installés à partir du 12 novembre dans le sud du Karabagh

Sous l’égide de la Russie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie ont signé, le 9 novembre au soir, un accord de cessation des combats dans le Haut-Karabagh, après plus d’un mois d’affrontements meurtriers et plusieurs tentatives de médiations internationales. Dans le cadre de ce cessez-le-feu – et pour qu’il puisse mener «à la création des conditions nécessaires pour un règlement durable» du conflit selon Moscou –, le ministère russe de la Défense avait annoncé, dans la nuit du 9 au 10 novembre, qu’une mission de maintien de la paix composée de 1 960 militaires, 90 véhicules blindés de transport de troupes, ainsi que 380 unités de véhicules et d’équipements spéciaux avait été envoyée le long de la ligne de contact au Haut-Karabagh, et le long du couloir de Lachin. 

Selon l’accord signé entre Erevan, Bakou et Moscou, les soldats russes seront déployés à mesure que les forces arméniennes quittent les territoires repassant sous contrôle de l’Azerbaïdjan, vainqueur militaire de six semaines de conflit sanglant pour reconquérir la région contestée du Haut-Karabagh, et sept districts limitrophes qui lui échappaient depuis les années 1990.

L’armée russe protègera tout particulièrement le corridor de Latchin, seul voie d’approvisionnement reliant le Haut-Karabagh à l’Arménie. De premiers postes d’observation russes doivent être installés à partir du 12 novembre dans le sud du Karabagh. 

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page