MONDE

Algérie : «Le vrai enjeu du référendum était d’étouffer les manifestants du Hirak»


Les Algériens étaient appelés à se prononcer sur la révision constitutionnelle. Pour Kader Abderrahim, le véritable but de cette «nouvelle République» était de couper court aux manifestations du mouvement Hirak et à leurs revendications.

Appelés à entériner une révision constitutionnelle censée fonder une «nouvelle République», les Algériens ont massivement boycotté le 1er novembre un référendum qui s’est tenu en l’absence de son initiateur, le président Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé en Allemagne. Kader Abderrahim, directeur de recherches à l’IPSE, revient sur ce scrutin pour RT France.


Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page