MONDE

A Oyonnax, des tirs de mortiers d’artifice blessent trois policiers

[ad_1]

Des violences urbaines ont eu lieu à Oyonnax. Des voitures et des poubelles ont été incendiées, tandis que des policiers ont essuyé des tirs de mortiers d’artifice.

Selon la préfecture de l’Ain, des violences urbaines ont eu lieu dans la nuit du 6 au 7 novembre à Oyonnax. Six voitures et une trentaine de poubelles ont été incendiées, nécessitant l’intervention des pompiers sous escorte policière.

Les forces de l’ordre ont alors essuyé des tirs de mortiers d’artifice qui ont blessé des policiers, dont l’un s’est vu prescrire 30 jours d’incapacité temporaire de travail (ITT).

Ces violences ont été filmées par des élus locaux, dont le député Damien Abad, présent sur place. Le président du groupe les Républicains à l’Assemblée nationale a dénoncé «des scènes inadmissibles» sur Twitter.

Le syndicat de policiers Alliance a dénoncé dans un communiqué «l’emploi massif de mortiers d’artifice comme arme par destination» à l’encontre des policiers, en réitérant sa demande de «vote rapide d’une loi afin d’en interdire la vente libre sur le territoire».

«La situation était plutôt calme depuis plusieurs mois. L’élément déclencheur de ces violences, on ne l’a pas, même si l’on sait que le confinement peut être propice», a-t-on commenté à la préfecture.

Celle-ci a par ailleurs annoncé que 35 policiers et gendarmes avaient été mobilisés dans la nuit pour mettre fin à ces violences. Des CRS devraient venir en renfort dans la soirée du 7 novembre, pour un jour et demi.

[ad_2]
Source

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page