MONDE

A Blagnac, il agressait sexuellement ses collègues

Une femme, employée dans un tabac de Blagnac, a très mal vécu la proximité avec un de ses collègues, adepte de frottements peu respectueux. Après quelques semaines de patience, la dame, âgée de 55 ans, a craqué et a signalé les excès à son patron mais également à la police. Le responsable du tabac a montré immédiatement la porte à son employé, aujourd’hui âgé de 67 ans.
Saisie, la brigade territoriale ouest a mené une enquête et s’est rapidement aperçue que cet homme avait déjà été condamné en 2018 pour des agressions sexuelles par le tribunal correctionnel de Toulouse. Et en poursuivant leurs investigations, les policiers ont rencontré une autre employée du tabac qui avait quitté son poste.

Placé en détention pour éviter les "pressions"

Elle aussi avait subi les assauts de son collègue, qui malgré une solide gifle distribuée par la jeune femme âgée de 20 ans, n’avait pas compris qu’il devait mettre fin à ses comportements très déplacés. Lasse, cette jeune victime avait préféré quitter son emploi que de devoir refuser les « bisous » et veiller à fuir les mains aux fesses.
Convoqué jeudi par les enquêteurs de la sûreté départementale, placé en garde à vue, le suspect a rapidement admis ses déviances. Présenté au parquet vendredi matin, cet homme s’est retrouvé en début d’après-midi devant les juges du tribunal correctionnel, dans le cadre des comparutions immédiates.

Faute d’expertise psychologique, l’audience a été renvoyée au 1er septembre et malgré les efforts de Me Gil Machado Torres, le tribunal a refusé un placement sous bracelet électronique réclamé par la défense. Le parquet s’y était opposé par crainte de pression sur les victimes.Placé sous mandat de dépôt, l’individu va passer les prochaines semaines en détention. Et il aura droit à une expertise psychiatrique.

Via LaDepeche

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page