Culture

Marrakech : Une soirée féerique pour une clôture en beauté du 53è FNAP

mardi, 9 juillet, 2024 à 11:31

Marrakech – Le rideau est tombé, lundi soir à Marrakech, sur la 53ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP), avec une soirée féerique au Théâtre Royal durant laquelle le public a été gratifié d’un florilège de prestations remarquables illustrant la diversité et la richesse du patrimoine immatériel marocain.

En effet, un public nombreux, tous âges confondus, parmi les habitants et visiteurs, marocains et étrangers, de la cité ocre a eu rendez-vous avec des performances artistiques variées interprétées, avec maestria, par une panoplie de troupes folkloriques représentant les différentes régions du Royaume.

De l’avis des organisateurs, la 53è édition de cet événement incontournable de la scène culturelle locale et nationale, placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a tenu toutes ses promesses, à travers une programmation riche et diversifiée, avec comme nouveauté cette année des “soirées thématiques” au Palais Bahia, outre la tenue d’une soirée internationale mettant en avant des groupes artistiques chinois, indonésiens et marocains, ainsi qu’un segment spécial intitulé “Les Nuits des Étoiles”, qui a rendu cette année hommage à l’artiste et compositeur Nouaman Lahlou.

Des efforts louables dont la finalité demeure de célébrer, comme il se doit, ce patrimoine matériel et immatériel national, et préserver sa richesse et sa diversité, expliquent-ils.

Dans une déclaration à la MAP, le réalisateur de cette 53e édition, Taleb Bouya Maelainine Atig, a mis en exergue la magnificence des soirées artistiques programmées au cours de ce festival, avec la participation des différents arts populaires à travers l’ensemble du territoire national, afin de mettre en lumière cette mosaïque exceptionnelle du patrimoine immatériel marocain.

Maelainine Atig, également chercheur en patrimoine, a relevé l’engouement et l’affluence massive suscités par ces soirées, ce qui dénote le travail sérieux et fructueux mené sans relâche par les organisateurs et incite à persévérer sur la même voie au service de la préservation de ce legs national, en veillant à transmettre le flambeau aux jeunes.

Il s’agit d’une étape annuelle et renouvelée visant la valorisation et la préservation de ce patrimoine, a-t-il conclu.

Pour sa part, Fatima Chalha Sbaiya, présidente de la troupe Houara, a insisté sur le rôle de cette manifestation dans la préservation de ce patrimoine, tout en permettant aux troupes folkloriques de se retrouver et de se côtoyer.

Après avoir passé en revue sa longue expérience et sa contribution à la valorisation de ce legs à travers ses participations à des manifestations artistiques dans les quatre coins du monde, cette artiste au talent confirmé s’est félicitée de ce genre d’initiatives tendant à préserver cet héritage, source de fierté des Marocains et à le transmettre aux générations futures.

Approchés par la MAP, des artistes et présidents d’associations artistiques participant à cette édition ont également salué cette initiative, soulignant que ce festival se veut un espace de retrouvailles entre les troupes d’arts populaires issues des différentes régions du Royaume.

Fruit d’un partenariat entre l’Association Grand Atlas et le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et bénéficiant du soutien de la préfecture de la région Marrakech-Safi, du Conseil régional, du Conseil communal et de la commune de Mechouar-Kasbah, cette manifestation culturelle a été une occasion joyeuse pour célébrer une partie intégrante de l’identité nationale, à la fois multiple et unifiée.

Initiée sous le thème “Rythmes et Symboles Éternels”, cette 53è édition du FNAP a réuni pour l’occasion des centaines d’artistes issus de plus de 30 troupes folkloriques marocaines ainsi que de nombreuses troupes internationales venues de Chine, d’Indonésie et du Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page