Maroc

violentes émeutes dans plusieurs villes suite à l’arrestation d’un rappeur

[ad_1]



émeutes

Des manifestations organisées mardi soir dans plusieurs villes espagnoles, dont Barcelone, Gerone, Lerida, Vic et Valence pour dénoncer l’arrestation du rappeur Pablo Hasél se sont vite transformées en violentes émeutes ayant fait au moins 33 blessés, dont 17 éléments de la police régionale catalane.

Au moins 15 personnes ont été arrêtées lors de ces manifestations survenues suite à l’arrestation, mardi, du rappeur condamné à une peine de prison de neuf mois pour avoir posté des tweets critiquant la monarchie espagnole et les forces de l’ordre.

Les incidents les plus graves ont été enregistrés à Barcelone où des bennes à ordures ont été incendiées et des commerces et des agences bancaires saccagés.

Les manifestants scandaient des slogans dénonçant l’arrestation du rappeur Pablo Hasél, de son vrai nom Pablo Rivadulla Duró, et réclamant sa libération.

Le rappeur de 32 ans avait jusqu’à vendredi soir pour se rendre volontairement à son lieu de détention pour y purger sa peine.

Toutefois, il a rejeté le verdict de la justice espagnole et s’est retranché, lundi, dans l’Université de Lérida, en Catalogne, dans une tentative d’empêcher son arrestation.

La condamnation de Pablo Hasél, accusé de “terrorisme”, d’”injures” et “calomnies” à l’encontre de la monarchie espagnole et des institutions de l’État, a soulevé un tollé dans le pays. Plusieurs organisations ont tenu des sit-in et des manifestations en faveur du rappeur et plus de 200 personnalités du monde de la culture et de l’art ont signé une pétition de soutien en sa faveur, accusant l’Espagne de “répression” et de “violation de la liberté d’opinion et d’expression et de restrictions aux libertés”.

( Avec MAP )






[ad_2]

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page