Maroc

une fillette de trois ans sauvée des décombres 91 heures aprÚs le séisme

[ad_1]

séisme

Une fillette de trois ans ensevelie sous les dĂ©combres a Ă©tĂ© secourue mardi dans l’ouest de la Turquie, prĂšs de quatre jours aprĂšs un puissant sĂ©isme qui a fait plus de 100 morts et d’importants dĂ©gĂąts.

Ayda Gezgin, ĂągĂ©e de trois ans, a Ă©tĂ© extirpĂ©e des ruines d’un immeuble qui s’était effondrĂ© dans le district de Bayrakli de la province d’Izmir durement frappĂ© par le tremblement de terre de vendredi.

Sa mĂšre a Ă©tĂ© retrouvĂ©e morte peu aprĂšs au mĂȘme endroit.

“Nous avons assistĂ© Ă  un miracle de la 91Ăšme heure. Les secouristes ont extirpĂ© Ayda (
) en vie”, a dĂ©clarĂ© le maire d’Izmir, Tunc Soyer, sur Twitter.

Des correspondants de l’AFP ont vu les sauveteurs Ă©vacuer la fillette, sous les applaudissements.

“En ce temps de souffrance, nous avons aussi connu ce moment de joie”, a ajoutĂ© le maire.

Le prĂ©sident turc Recep Tayyip Erdogan a saluĂ© sur Twitter “un miracle qui s’appelle Ayda”. “Tes yeux souriants nous ont offert un nouvel espoir”, a-t-il Ă©crit.

DrapĂ©e d’une couverture de survie en aluminium, la fillette a Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©e sur une civiĂšre vers un hĂŽpital par des Ă©quipes de l’agence gouvernementale turque des situations de catastrophe (Afad), selon les correspondants de l’AFP.

Certains secouristes filmaient l’évacuation Ă  l’aide de leur tĂ©lĂ©phone portable pour immortaliser le moment.

Le bilan des victimes due tremblement de terre a atteint 107 morts mardi, selon l’Afad. Le sĂ©isme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter a Ă©galement fait plus de 1.000 blessĂ©s, dont 144 sont toujours hospitalisĂ©s.

Dans une vidĂ©o partagĂ©e par le ministre de la SantĂ© Fahrettin Koca, la fillette peut ĂȘtre entendue demander Ă  manger aux secouriste. “Kofte et ayran”, dit-elle dit, soit les boulettes de viande Ă  la turque et une boisson Ă  base de yaourt trĂšs prisĂ©e dans le pays.

“La joie que nous avons ressentie est indescriptible”, a dĂ©clarĂ© Ă  l’AFP Ibrahim Topal, un des secouristes ayant participĂ© au sauvetage.

“AprĂšs avoir entendu une voix, on a commencĂ© Ă  fouiller. A travers un petit trou, mon collĂšgue Ahmet a vu une main, et quand nous avons agrandi le trou on a vu le visage d’Ayda”, a-t-il ajoutĂ©.

Un autre secouriste, Ahmet Celik, estime que la fillette a survĂ©cu car elle s’était retrouvĂ©e coincĂ©e entre des appareils d’électromĂ©nager, ce qui lui a permis de ne pas ĂȘtre complĂštement enfouie sous les dĂ©combres.

“Elle n’a pas subi d’impact, elle Ă©tait dans cet espace entre les appareils d’électromĂ©nager”, a-t-il expliquĂ©. “Quand je lui ai demandĂ© si elle allait bien, elle m’a demandĂ© du ayran. Elle adore le ayran”.

La joie suscitĂ©e par le sauvetage de la fillette a toutefois Ă©tĂ© ternie par la dĂ©couverte peu aprĂšs du corps sans vie de sa mĂšre, Fidan Gezgin, 38 ans, sous les ruines de la mĂȘme piĂšce, ont rapportĂ© les mĂ©dias turcs.

Selon le journal Milliyet, mĂšre et fille Ă©taient retournĂ©es Ă  la maison dix minutes avant le tremblement de terre vendredi aprĂšs s’ĂȘtre promenĂ©es dans un parc du quartier. Le pĂšre, qui a survĂ©cu au sĂ©isme, ne se trouvait pas Ă  la maison Ă  ce moment.

Lundi, les secouristes avaient extirpĂ© deux autres fillettes en vie, ĂągĂ©es de 3 et 14 ans, des dĂ©combres de deux immeubles qui s’étaient effondrĂ©s dans la province d’Izmir.

Outre les fouilles destinĂ©es Ă  retrouver d’éventuels survivants, les autoritĂ©s continuaient d’inspecter mardi des immeubles susceptibles de s’effondrer, demandant dans certains cas aux habitants d’évacuer les lieux Ă  la hĂąte, selon les mĂ©dias.

La secousse tellurique, dont l’épicentre se trouvait en mer EgĂ©e, a Ă©galement frappĂ© l’üle grecque de Samos, faisant deux morts.

( Avec AFP )



[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page