Maroc

Un complĂ©ment alimentaire dĂ©conseillĂ© aprĂšs deux cas d’hĂ©patites aigĂŒes

[ad_1]

complément alimmentaire

L’Anses a recommandĂ© jeudi aux femmes prenant la pilule de “ne pas consommer” un complĂ©ment alimentaire utilisĂ© pour la vitalitĂ© des cheveux, aprĂšs “deux signalement d’hĂ©patites aiguĂ«s menaçant le pronostic vital”.

Le produit concernĂ©, Chewable Hair Vitamins, est “un complĂ©ment alimentaire, sous forme de gommes Ă  mĂącher” commercialisĂ© par la sociĂ©tĂ© HairBurst, “utilisĂ© notamment pour la vitalitĂ© des cheveux”, indique l’Agence nationale de sĂ©curitĂ© sanitaire (Anses).

L’agence sanitaire explique avoir “reçu en 2019 deux signalements d’hĂ©patites aiguĂ«s menaçant le pronostic vital susceptibles d’ĂȘtre liĂ©es Ă  la consommation de ce complĂ©ment alimentaire”.

“Les deux femmes, de 29 et de 36 ans, ont dĂ» ĂȘtre hospitalisĂ©es et l’une d’elles a dĂ» recevoir une greffe du foie en urgence. Toutes les deux prenaient un contraceptif oral”, ajoute-t-elle.

Selon l’Anses, la responsabilitĂ© du complĂ©ment alimentaire dans la survenue de ces deux hĂ©patites est “trĂšs vraisemblable”.

“Plusieurs hypothĂšses sont possibles: un effet complexe de la combinaison des nombreux ingrĂ©dients du produit, une interaction avec d’autres substances, notamment celles contenues dans les contraceptifs oraux, ou encore une Ă©ventuelle contamination ou adultĂ©ration, c’est-Ă -dire un ajout d’une substance de façon frauduleuse”, avance-t-elle.

L’agence sanitaire rappelle de façon gĂ©nĂ©rale qu’il faut “signaler Ă  un professionnel de santĂ© tout effet indĂ©sirable survenant suite Ă  la consommation d’un complĂ©ment alimentaire”, â€œĂ©viter des prises multiples, prolongĂ©es ou rĂ©pĂ©tĂ©es au cours de l’annĂ©e de complĂ©ments alimentaires sans avoir pris conseil auprĂšs d’un professionnel de santĂ©â€ et “ĂȘtre trĂšs vigilant vis-Ă -vis des allĂ©gations abusives” des fabricants.

Elle recommande en particulier d’ĂȘtre “trĂšs vigilant quant Ă  l’achat de produits vendus dans les circuits non traditionnels (internet, salles de sport
) et sans conseil individualisĂ© d’un professionnel de santĂ©â€.

( Avec AFP )



[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page