Maroc

Rendez-vous, effets secondaires, durée d’efficacité,… Les réponses à vos questions 

Dans un document, dont « Maroc Diplomatique » détient une copie, le réseau d’experts InfoVac-Maroc répond aux questions que le public se pose dans le cadre du lancement de la campagne de vaccination anti-covid19.

Le lancement de la campagne de la vaccination anti-Covid a été inauguré par Sa Majesté le jeudi 28 Janvier. Les personnes ciblées par la première phase de la campagne de vaccination sont les professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans, les autorités publiques, les Forces armées royales, le corps enseignant de plus de 45 ans et les personnes âgées de plus de 75 ans. Le premier jour de la campagne de vaccination n’était pas d’atteindre un chiffre précis en termes de vaccination, mais de tester le dispositif qui a finalement bien fonctionné. Il convient de rappeler que le Maroc a reçu pour l’heure 2,5 millions de doses du vaccin (2 millions du vaccin AstraZeneca et 500.000 du vaccin Sinopharm).

Pour assurer une bonne organisation de cette opération, « un système de rendez-vous » a été mis en place. Les personnes appartenant aux catégories prioritaires sont invitées à prendre rendez-vous ou à le vérifier soit via l’envoi d’un SMS gratuit au numéro 1717, soit sur la plateforme “www.liqahcorona.ma”.

Le SMS doit comporter uniquement le numéro de la CIN ou de la carte de séjour de résident pour les étrangers. La réponse au SMS sera la date de vaccination ainsi que le lieu. La plateforme www.liqahcorona.ma sert également à diffuser des capsules vidéos explicatives sur les procédures à suivre. La même plateforme permet de contacter des médecins dédiés pour se renseigner, y compris au sujet d’éventuels effets indésirables après la vaccination. Elle vous permettra également de recevoir le certificat de vaccination. Enfin, un numéro vert est mis à la disposition du public : 0800 000 147. Il est accessible du lundi au samedi, de 08H à 18H et répondra à toutes les questions de la population.

Si j’ai des allergies, puis-je me faire vacciner contre la Covid ?

La réponse doit être nuancée en fonction de type d’allergie. Selon la Fédération Française d’Allergologie et des données de la British Society of Allergology and Clinical Immunology (BSACI), la recommandation est de contre-indiquer le vaccin uniquement aux sujets ayant eu une réaction anaphylactique lors de la première injection d’un vaccin anti COVID ou ayant une allergie connue à un des composants du vaccin. Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a émis de nouvelles recommandations le 30/12/2020 qui vont dans le même sens et simplifient les recommandations pour les personnes allergiques.

Les allergies du type rhinite, asthme, allergie alimentaire ne sont pas des contre-indications à la vaccination. Le CDC considère les antécédents de réaction allergique immédiate à tout autre vaccin ou traitement injectable à titre de précaution mais non de contre-indication à la vaccination contre les vaccins. Ces personnes doivent être informées des risques inconnus de développer une réaction allergique grave et d’équilibrer ces risques par rapport aux avantages de la vaccination.

Les personnes qui ont déjà eu le COVID-19 pourront-elles se faire vacciner ?

Il existe encore beaucoup d’incertitudes concernant le degré et la durée de protection associés à l’infection naturelle par le SRAS-CoV-2. Un certain nombre de réinfections a d’ailleurs été documenté dans la littérature scientifique. En ce sens, il apparaît prudent d’offrir la vaccination contre la COVID-19 aux personnes ayant fait une infection confirmée ou ayant eu une sérologie positive à ce virus.

En pratique, il n’y ait pas actuellement suffisamment de données pour déterminer comment une infection antérieure par COVID-19 affecte l’efficacité du vaccin. On sait que l’immunité naturelle contre le virus diminue avec le temps, donc actuellement, les personnes qui ont déjà été infectées sont éligibles pour recevoir le vaccin.

Y a-t-il des effets secondaires avec ces vaccins anti-Covid ?

Comme pour tout traitement médical et tout vaccin, des effets secondaires sont bien sûr possibles. Le risque zéro n’existe pas. Ces effets indésirables peuvent être locaux, à l’endroit de l’injection (douleur, gonflement, irritation). Ces réactions sont tout à fait normales et font partie de la réponse immunitaire vaccinale. Des effets secondaires comme de la fièvre, des frissons, de la fatigue, des maux de tête sont également possibles. Ces réactions diffèrent d’une personne à l’autre et n’ont rien d’inquiétant. Des effets secondaires plus graves sont eux rarissimes. Il faut également savoir que, si ces vaccins sont autorisés, ils feront ensuite l’objet d’un monitoring constant, beaucoup plus important que pour les autres vaccins mis sur le marché précédemment.

Quel laps de temps minimum est-il nécessaire pour établir la sécurité d’un vaccin ?

Les effets secondaires surviennent dans les jours, les semaines et les 2 à 3 mois qui suivent la vaccination, lorsque le système immunitaire est activé au maximum. Ainsi, un suivi de 6 mois est nécessaire et suffisant pour les identifier. L’autre facteur important pour estimer la sécurité d’un vaccin est le nombre de personnes déjà vaccinées sans signal d’alerte : lorsque le Maroc commencera à vacciner, des dizaines de millions de personnes à risque auront déjà été vaccinées dans d’autres pays. Cela permettra d’identifier – ou non – des effets secondaires nouveaux et inattendus. Est-il sécuritaire de se faire vacciner contre le COVID-19 si j’ai une maladie sous-jacente ? La vaccination COVID-19 est particulièrement importante pour les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents tels que les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires, le diabète et l’obésité. Les personnes atteintes de ces maladies sont plus susceptibles de tomber gravement malades à cause du COVID-19.

Les vaccins contre la COVID-19 conféreront-ils une protection à long terme ?

Il est trop tôt pour savoir si les vaccins contre la COVID-19 conféreront une protection à long terme. Cependant, il est encourageant de constater que, d’après les données disponibles, la plupart des personnes qui guérissent de la COVID-19 développement une immunité qui offre au moins une certaine protection contre la réinfection – bien que nous ne sachions pas encore à quel point cette protection est forte et combien de temps elle dure. Il est possible que l’efficacité des vaccins soit très élevée pendant des années, ou qu’elle diminue après 3-4 mois pour se stabiliser ensuite, ou encore qu’elle diminue de manière continue. Ainsi, on ne peut pas encore exclure qu’une vaccination périodique (annuelle ?) soit nécessaire pour les personnes à risques, comme c’est le cas avec la grippe.

Que faire en cas de fièvre après le vaccin ?

Il est assez courant de développer une fièvre après une vaccination. Habituellement, cela se produit dans les deux jours (48 heures) suivant le vaccin et disparaît dans les deux jours. Vous êtes plus susceptible d’avoir de la fièvre après votre deuxième dose de vaccin. Si vous vous sentez mal à l’aise, prenez du paracétamol ou de l’ibuprofène. Si vous êtes inquiet, veuillez consulter un médecin.

Dois-je toujours porter un masque, maintenir une distance sociale et me laver les mains régulièrement si j’ai été vacciné ?

Les directives soulignent qu’il est toujours vital pour ceux qui ont reçu un vaccin de continuer à suivre les mesures existantes visant à réduire la propagation du virus. Nous ne savons pas encore si le vaccin vous empêchera d’attraper et de transmettre le virus, mais nous nous attendons à ce qu’il réduise ce risque. Il est donc toujours important de suivre les conseils pour protéger ceux qui vous entourent. En l’état des connaissances, les vaccins disponibles aujourd’hui ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais pas la contagiosité. On devra donc continuer de porter un masque.

Il est enfin à noter que ce texte a été élaboré sur la base des connaissances disponibles, il est susceptible d’évoluer en fonction de nouvelles données



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page