Maroc

remise à Casablanca d’équipements au profit d’anciens détenus

[ad_1]

détenus

Un lot d’équipements et de matériel destiné à des projets individuels générateurs de revenus a été remis, jeudi au siège de la préfecture d’arrondissement Ain Chock de Casablanca, au profit de 13 anciens détenus.

La remise de ces équipements, qui a été supervisée par le gouverneur de la préfecture d’arrondissement Ain Chock, Mounir Hammou, et la coordinatrice régionale du Centre d’accompagnement et de réinsertion de Casablanca relevant de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Hadda Bekach, vise l’intégration d’anciens détenus en leur permettant de disposer de revenus pour la préservation de leur dignité et une meilleure insertion socio-économique.

Les projets portent sur la menuiserie en aluminium, la préparation et la vente de pain, la coiffure, la mécanique, le fast-food, la réparation d’appareils électroménagers, le transport et la vente de poisson et le lavage (triporteurs).

Cette initiative intervient pour venir en aide à cette catégorie qui connait une situation économique et sociale difficile imposée par les répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus.

A cette occasion, Mme Bekach a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que cette action vise à porter assistance à d’anciens détenus souffrant de précarité.

L’objectif escompté vise, selon elle, à leur assurer une vie digne, rappelant qu’ils ont été accompagnés par le Centre et ont bénéficié de programmes de formation et d’accompagnement administratif, sanitaire, judiciaire et d’insertion.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de programmes intégrés supervisés par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et ses partenaires, a-t-elle relevé, ajoutant que cette opération figure parmi d’autres qui auront lieu ultérieurement.

Pour sa part, la cheffe de division d’action sociale à la préfecture, Hind Hanine, a souligné, dans une déclaration similaire, que cette initiative qui entre dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) vise à atténuer les impacts du covid-19 sur cette catégorie sociale et faciliter son intégration dans le marché de l’emploi.

La remise de ce lot à ces 13 détenus, dont une bénéficiaire, s’inscrit dans le cadre d’un accord de partenariat entre la commission provinciale pour le développement humain à la préfecture et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, a-t-elle fait savoir, rappelant que le programme du partenariat entre les deux parties comprend également un ensemble de projets qui vont profiter à d’autres bénéficiaires, dans le cadre d’insertion économique des anciens détenus.

Plusieurs anciens détenus, bénéficiaires de cette opération, ont exprimé leur satisfaction de cette initiative humanitaire, ajoutant que ces projets vont les aider à avoir un revenu leur permettant de vivre dignement. Cette action s’inscrit dans le cadre des Orientations royales visant à accorder de l’intérêt à la situation des anciens détenus et à mettre en oeuvre le programme de l’INDH visant la réalisation de l’intégration socio-économique et culturelle des catégories sociales vulnérables et l’amélioration des revenus des individus remis en liberté, à travers la création de projets générateurs de revenus.

( Avec MAP )



[ad_2]

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page