Maroc

L’essentiel de la situation du marché de travail en 2020

Voici l’essentiel d’une note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur la situation du marché de travail en 2020, publiée mercredi:

1. Évolution de l’activité et de l’emploi:

– Après avoir créé en moyenne 121.000 au cours des trois dernières années, l’économie nationale a perdu, en 2020, 432.000 postes d’emplois, ce qui correspond à une baisse de 3,9%, 137.000 postes en milieu urbain (-2,2%) et 295.000 en milieu rural (-6,3%).

– La baisse structurelle du taux d’activité qui caractérise le marché du travail est accentuée en 2020. Après avoir régressé de 0,2 point en 2019, ce taux a reculé d’un point pour s’établir à 44,8%.

– Le taux d’emploi a baissé de 41,6% à 39,4% au niveau national (-2,2 points), de 1,6 point en milieu urbain (de 36,9% à 35,3%) et de 3,2 points en milieu rural (de 50,3 à 47%).

– Le secteur de l’”agriculture forêt et pêche” a perdu 273.000 postes d’emploi au niveau national, suivi des “services” (- 107.000 postes), de l’”industrie y compris l’artisanat” (- 37.000 postes) et les BTP (- 9.000 postes).

– Le nombre total d’heures travaillées par semaine a baissé de 494 millions heures en 2019 à 394 millions heures en 2020, ce qui correspond à une baisse de 20% des heures de travail. Cette baisse correspond à 2,1 millions emplois à temps plein.

– Le nombre moyen d’heures travaillées par semaine est passé de 45,2 à 37,5. Il a nettement reculé dans le secteur des BTP, en passant de 46,8 à 35 heures, dans l’industrie (y compris l’artisanat), de 48,4 à 38,6 heures, et dans les services, de 48,6 à 39,4 heures.

2. Évolution du chômage et du sous-emploi:

– Entre 2019 et 2020, le nombre de chômeurs a augmenté de 322.000 personnes, passant de 1.107.000 à 1.429.000 chômeurs, ce qui correspond à une augmentation de 29%.

– Le taux de chômage s’est accru de 2,7 points entre 2019 et 2020, passant de 9,2% à 11,9%, résultat d’une hausse dans les deux milieux, passant de 3,7% à 5,9% en milieu rural et de 12,9% à 15,8% en milieu urbain.

– Le volume du sous-emploi dans ses deux composantes, est passé, durant la même période, de 1.001.000 à 1.127.000 personnes, de 514.000 à 619.000 dans les villes et de 487.000 à 508.000 à la campagne. Le taux de sous-emploi est ainsi passé, au niveau national, de 9,2% à 10,7%, de 8,3% à 10,1% en urbain et de 10,4% à 11,6% en rural.

3. Situation régionale du marché de travail:

– Cinq régions abritent 72% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus. La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,4% d’actifs, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (13,5%), de Marrakech-Safi (13,4%), de Fès-Meknès (11,6%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11%).

– Trois régions enregistrent des taux d’activité supérieurs à la moyenne nationale (44,8%). Il s’agit de Casablanca-Settat (47,8%), Marrakech-Safi (46,6%) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (46,6%).

– Cinq régions concentrent près des trois quarts des chômeurs (72,8%) au niveau national. La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 25,1%, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (14,4%), de Fès-Meknès avec (12,2%), de l’Oriental (11,5%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (9,6%).

– Les taux de chômage les plus élevés sont observés dans la région de l’Oriental (20,7%) et dans les régions du Sud (19,8%).

– Les régions de Marrakech-Safi et de Béni Mellal-Khénifra enregistrent les taux les plus bas, respectivement 6,9% et 7,4%.

( Avec MAP )



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page