Maroc

Les établissements scolaires appelés à revoir leur gestion administrative et pédagogique

[ad_1]

Le ministĂšre de l'Education

Le ministĂšre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supĂ©rieur et de la Recherche scientifique a appelĂ© les Ă©tablissements scolaires Ă  revoir les formules et les mĂ©thodes de leur gestion administrative et pĂ©dagogique, Ă  privilĂ©gier l’innovation pĂ©dagogique et Ă  rĂ©aliser la transformation numĂ©rique requise.

Dans une note d’orientation adressĂ©e aux responsables pĂ©dagogiques Ă  l’occasion de la rentrĂ©e scolaire 2020-2021, marquĂ©e par la propagation de la pandĂ©mie de Covid-19, le ministĂšre a mis l’accent sur la nĂ©cessitĂ© de proposer des solutions concrĂštes tenant compte des particularitĂ©s et de l’environnement des Ă©tablissements scolaires, afin de rĂ©pondre de maniĂšre appropriĂ©e aux exigences d’une adaptation rapide aux diffĂ©rents modĂšles Ă©ducatifs.

Cette note, qui dĂ©termine les principes, les piliers et les principales orientations encadrant le fonctionnement rĂ©el des modĂšles d’enseignement adoptĂ©s, qui seront appliquĂ©s concrĂštement au niveau des Ă©tablissements scolaires, appellent Ă©galement les directeurs des Ă©tablissements scolaires Ă  appliquer d’une maniĂšre efficace et optimale les diffĂ©rents mĂ©canismes et dispositifs de gestion de l’établissement et de ses organes participatifs.

Elle les incite, de mĂȘme, Ă  mobiliser l’ensemble des moyens et ressources pour relever les dĂ©fis de cette annĂ©e scolaire exceptionnelle, particuliĂšrement en activant les rĂŽles des diffĂ©rents mĂ©canismes d’encadrement et de gestion pĂ©dagogiques et en faisant du “projet de l’établissement” un outil de base pour le fonctionnement des modĂšles pĂ©dagogiques au sein de chaque Ă©cole.

Le ministĂšre plaide pour l’utilisation et la mise Ă  profit des Ă©quipements des salles multimĂ©dias disponibles au sein des Ă©tablissements scolaires et pour le recours au systĂšme “Massar”, compte tenu du potentiel qu’il offre pour amĂ©liorer la gouvernance scolaire.

Cette note plaide, aussi, pour l’ouverture sur les associations des parents et des tuteurs des Ă©lĂšves en les impliquant dans les diffĂ©rents processus nĂ©cessitant une consultation Ă©largie, tout en mettant l’accent sur le rĂŽle essentiel de la famille dans le suivi de la scolarisation de son enfant, notamment pour les deux formules d’enseignement alternatif et Ă  distance et sur la communication interne et externe qui reprĂ©sente une base primordiale pour la rĂ©ussite des formules pĂ©dagogiques adoptĂ©es aux niveaux rĂ©gional, provincial et local.

Parmi les principes contenus dans cette note d’orientation, “l’enseignement prĂ©sentiel” revĂȘt un aspect principal et “l’enseignement Ă  distance” un aspect exceptionnel et secondaire.

Ainsi, conformĂ©ment Ă  la situation Ă©pidĂ©miologique des diffĂ©rentes rĂ©gions du Royaume, une approche rĂ©gionale et spatiale sera dĂ©finie afin de mettre en place le modĂšle Ă©ducatif adĂ©quat basĂ© sur une approche participative avec la possibilitĂ© pour chaque Ă©tablissement scolaire de passer d’un modĂšle Ă  l’autre.

Selon ladite note, trois approche Ă©ducatives basĂ©es sur trois hypothĂšses sont abordĂ©es en fonction de l’évolution de la situation Ă©pidĂ©miologique au Royaume.

Ainsi, dans le cas d’une amĂ©lioration de la situation Ă©pidĂ©miologique et d’un retour aux conditions sanitaires presque normales “l’enseignement Ă  distance” sera adoptĂ©.

Si par ailleurs, la situation Ă©pidĂ©miologique nĂ©cessite l’application de la distanciation sociale, “l’enseignement en alternance” constituera le choix prioritaire. Enfin, si la situation Ă©pidĂ©miologique s’aggrave davantage, “l’enseignement Ă  distance” sera adoptĂ©.

En outre, la note comprend les différents aspects liés au processus éducatif, ainsi que les mesures sanitaires établies en fonction de la situation épidémiologique au Royaume.

Les dispositions du document s’appliquent aussi bien aux Ă©tablissements d’enseignement privĂ©s et publics, qu’à l’enseignement prĂ©scolaire, aux brevets de techniciens professionnels (BTS), Ă  l’enseignement informel et aux modes pĂ©dagogiques similaires, dans le strict respect du protocole sanitaire adoptĂ©, notamment la distanciation physique.

La prochaine année scolaire est prévue pour le 7 septembre, pour tous les niveaux, établissements scolaires publics et privés et missions étrangÚres au Maroc.



[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page