Maroc

L’Ă©radication de la violence Ă  l’Ă©gard des femmes nĂ©cessite la mobilisation de tous les moyens

[ad_1]

El Otmani

Le Chef du gouvernement, SaĂąd Dine El Otmani a affirmĂ©, mercredi Ă  Rabat, que l’éradication du phĂ©nomĂšne de la violence Ă  l’égard des femmes requiert de la volontĂ© et la mobilisation de tous les moyens pour l’endiguer et traiter ses rĂ©percussions.

PrĂ©sidant le lancement de la 18-Ăšme campagne nationale de lutte contre la violence Ă  l’égard des femmes, M. El Otmani a soulignĂ© que l’ensemble des moyens juridiques, culturels, pĂ©dagogiques, artistiques et mĂ©diatiques doivent ĂȘtre mobilisĂ©s pour endiguer ce phĂ©nomĂšne, en plus de l’implication de tous, notamment la sociĂ©tĂ© civile.

Relevant que la volontĂ© Ă  elle seule n’est pas suffisante, M. El Otmani a indiquĂ© que le traitement de ce phĂ©nomĂšne passe par la promotion des valeurs de tolĂ©rance et d’entraide et le bannissement de la discrimination.

La violence Ă  l’égard des femmes est une violation des droits de l’Homme et un problĂšme de santĂ© publique et sociale, a-t-il martelĂ©.

Mettant en avant les orientations royales relatives Ă  la lutte contre la violence Ă  l’égard des femmes, le responsable a rappelĂ© le processus engagĂ© en la matiĂšre, marquĂ© par la Constitution de 2011 qui a banni toutes les formes de discrimination Ă  l’égard des femmes et offert la base solide Ă  plusieurs initiatives dans ce sens.

Il a aussi rappelĂ© les programmes engagĂ©s en faveur de la femme, dont les plans IKRAM 1 et 2, le programme TAMKIN et la stratĂ©gie nationale de lutte contre la violence Ă  l’égard des femmes et la loi relative Ă  la lutte contre ce phĂ©nomĂšne, dont les dĂ©crets d’application ont Ă©tĂ© publiĂ©s rĂ©cemment, ainsi que la DĂ©claration de Marrakech pour la lutte contre la violence faite aux femmes, sous la prĂ©sidence effective de SAR la Princesse Lalla Meryem , qui a consolidĂ© la dynamique en cours en impliquant les instances et les acteurs concernĂ©s et en conjuguant leurs efforts.

Et de poursuivre qu’il s’agit “d’un engagement marocain important devant devenir une culture”, appelant la commission nationale pour la prise en charge des femmes victimes de violences Ă  finaliser son premier rapport annuel qui permettra de reconnaitre les efforts dĂ©ployĂ©s par le Royaume et d’identifier les lacunes pouvant ĂȘtre corrigĂ©es. Cette campagne, organisĂ©e cette annĂ©e par le ministĂšre de la SolidaritĂ©, du dĂ©veloppement social, de l’égalitĂ© et de la famille sur le sujet “la prise en charge des femmes victimes de violences: ensemble pour des services efficaces et accessibles dans tous les domaines et contextes”, vise notamment Ă  jeter la lumiĂšre sur la nature des prestations institutionnelles fournies aux femmes victimes de violences, les faire connaitre et Ă  mettre en avant les efforts consentis par les diffĂ©rents acteurs dans ce systĂšme.

Ainsi, cet Ă©vĂ©nement, organisĂ© sous le slogan “Marocains unis et rejetant la violence contre les femmes” jusqu’à le 10 dĂ©cembre prochain, ambitionne aussi Ă  suivre les aspirations et les perspectives des acteurs pour rendre les services de prise en charge fournis aux femmes victimes de violences accessibles et efficients.

( Avec MAP )



[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page