Maroc

Le nucléaire doit rester un pilier du mix énergétique français, affirme Emmanuel Macron

[ad_1]



Macron

L’énergie nuclĂ©aire doit demeurer un pilier du mix Ă©nergĂ©tique français pour les dĂ©cennies Ă  venir, a dĂ©clarĂ© mardi le PrĂ©sident Emmanuel Macron.

“Si je n’ai jamais Ă©tĂ© un partisan du tout nuclĂ©aire, (
) je crois et j’ai toujours assumĂ© que si nous devons rĂ©Ă©quilibrer notre mix Ă©nergĂ©tique (..), l’atome doit continuer Ă  demeurer un pilier de celui-ci pour les annĂ©es Ă  venir”, a dĂ©clarĂ© le chef de l’Etat français Ă  l’occasion d’un dĂ©placement sur le site de Framatome au Creusot (SaĂŽne-et-Loire).

C’est pour cela que « le nuclĂ©aire restera la pierre angulaire de notre autonomie stratĂ©gique”, a ajoutĂ© M. Macron pour qui nuclĂ©aire civil et militaire sont indissolublement liĂ©s. Il a annoncĂ©, dans ce contexte que que le porte-avions appelĂ© Ă  remplacer le Charles de Gaulle serait Ă  propulsion nuclĂ©aire.

“Pourvu qu’on progresse sur les dĂ©chets et la sĂ»retĂ©, le nuclĂ©aire est une Ă©nergie dĂ©carbonĂ©e, une Ă©nergie sĂ»re” qui doit rester “un pilier de notre mix Ă©nergĂ©tique”, a-t-il estimĂ©, tout en demandant Ă©galement “un trĂšs haut niveau d’énergies renouvelables”.

“Renoncer au nuclĂ©aire totalement, trop rapidement, ce serait ouvrir, comme d’autres pays l’ont fait, des centrales Ă  charbon et Ă  gaz, importer de l’énergie carbonnĂ©e”, a-t-il dit.

La France, qui dĂ©pend aujourd’hui Ă  75% du nuclĂ©aire, veut ramener sa contribution Ă  50% Ă  l’horizon 2035. C’est l’un des engagements pris par le PrĂ©sident français au dĂ©but de son quinquennat.

( Avec MAP )






[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page