Maroc

Le capital humain au cœur des actions de l’INDH

Dans le souci de bâtir un avenir à la hauteur des aspirations des citoyens, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a placé la question de l’éducation au cœur de sa troisième phase qui accorde une place de choix au capital humain et particulièrement aux générations montantes.

Eu égard à l’importance de la pré-scolarisation dans le développement des aptitudes personnelles et cognitives de l’individu, la réduction des échecs scolaires et la promotion des conditions de scolarisation de l’enfant, l’INDH a érigé l’éducation parmi les champs d’actions prioritaires de sa troisième phase, notamment au niveau du 4ème programme de cette phase.

Ce programme relatif à l’impulsion du capital humain des générations montantes ambitionne, entre autres, de renforcer les infrastructures et les services éducatifs de base, comme le transport scolaire, et de permettre aussi aux catégories ciblées de poursuivre leur parcours scolaire dans les meilleures conditions.

Parmi les actions menées par l’INDH au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra en 2020, figure l’opération de remise des bus scolaires à six collectivités territoriales relevant de la préfecture de Skhirat-Témara, dans le cadre du programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité 2019. Cette opération s’est inscrite dans le cadre d’un accord de partenariat avec l’INDH et la direction provinciale du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique. Les véhicules en question ont été mis à la disposition des communes de Sabbah, Skhirat, Ain Atiq, Mers El Kheir, El Menzh et d’Oum Azza.

En outre, un total de 19 bus scolaires a été remis en février 2020 à plusieurs communes rurales de la province de Kénitra. Ces véhicules sont destinées aux communes de Oued El Makhazin, Beni Malek, Arbaoua, Kariat Ben Aouda, Sidi Taibi, Sidi Allal Tazi, Souk Tlet du Gharb, Sidi Mohamed Lahmar, Bahhara Oulad Ayad, Sidi Boubker El Haj, Chouafaa, Lalla Mimouna, Mnasra, Mograne, Sidi Mohamed Ben Mansour, Ouled Slama et Ameur Seflia.

Toujours dans le sillage de la mise en œuvre de sa troisième phase, l’INDH a lancé en novembre dernier des projets d’appui à l’enseignement préscolaire en milieu rural dans la province de Sidi Kacem. A ce titre, quatre bus scolaires ont été mis à la disposition des communes de Tekna, Bni Oual, Sidi Ahmed Benaissa et Rmilat, dans la perspective de lutter contre le décrochage scolaire dans les zones rurales. A cet effet, une enveloppe budgétaire de deux millions de DH a été allouée pour l’acquisition de quatre bus.

Ainsi, il a été procédé à l’inauguration de deux unités de préscolaire au niveau de la coopérative Al-Falah dans la commune de Chbanat et le douar Sidi Mhamed Chelh (commune de Selfat), aux environs de Sidi Kacem. S’étalant sur une période de 4 ans (2019-2023), ce projet s’assigne pour objectif de créer plus de 270 unités de préscolaire.

Toutes ces actions menées par l’INDH s’inscrivent dans le droit fil des objectifs fixés par la Journée internationale de l’éducation, placée cette année sous le thème “Relancer et redynamiser l’éducation pour la génération COVID-19”. Célébrée le 24 janvier, cette journée vise à défendre l’éducation dans le monde entier et à sensibiliser au rôle qu’elle joue au service de la paix et du développement.

La phase III de l’INDH, qui s’étale sur la période 2019-2023 avec un budget de 18 MMDH, a pour objectifs de consolider les acquis enregistrés dans les phases antérieures de l’Initiative, de promouvoir les conditions des générations montantes et d’appuyer les catégories en situation de précarité.

Le quatrième programme de cette phase ambitionne de généraliser l’enseignement préscolaire dans les zones rurales et reculées, d’encourager la réussite scolaire et de lutter contre les principales causes de déperdition scolaire.

En ce qui concerne la généralisation de l’enseignement préscolaire dans les zones rurales et reculées, l’année 2019 a vu la création de 1.217 unités d’enseignement préscolaire (travaux achevés à 100% en 2019), bénéficiant à plus de 33.000 enfants encadrés par 1.780 éducateurs et éducatrices.

S’agissant de l’axe portant sur “l’encouragement de la réussite scolaire et la lutte contre les principales causes de déperdition scolaire”, l’année 2019 a été marquée par la construction et la mise à niveau de 126 Dar Talib et Taliba au profit de 8.300 élèves, l’acquisition de 400 minibus pour le transport scolaire au profit de 21.700 élèves et la distribution de 4,5 millions de cartables dans le cadre de l’Initiative royale “un million de cartables” au titre de l’année 2019-2020.

(avec MAP)



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page