Maroc

L’auteur de l’attaque au couteau dans une mosquée à Londres condamné à 7 ans de prison

[ad_1]

L’homme ayant poignardé en début de l’année un muezzin d’une mosquée au centre de Londres a été condamné, lundi, à 7 ans et trois mois de prison, ont rapporté des médias britanniques.

Daniel Horton, un sans domicile anglais, avait plaidé coupable de blessures corporelles graves et possession d’objet tranchant, devant la Cour de Southwark. Il devra écoper également de quatre ans de prison avec sursis après sa libération.

Le 20 février dernier, Raafat Maglad (70 ans) a été poignardé au cou alors qu’il appellait à la prière dans une mosquée près de Regent’s Park.

M. Maglad a pu quitter l’hôpital et revenir à la mosquée un jour après son agression, de même qu’il a décidé de pardonner son agresseur.

“Je suis désolé pour lui”, avait-il déclaré à la presse, poursuivant que “ce qui est fait est fait, il ne peut pas revenir en arrière”.

Des témoins avaient déclaré que le suspect était un habitué de cette mosquée et qu’il y avait été vu au moins six mois auparavant.

Lors de l’audience il y a un mois, le procureur Benn Maguire avait détaillé le traumatisme que connaît le muezzin, qui “est moins en confiance quand il se tient debout, tournant le dos aux fidèles et a peur d’être agressé”. Il souffre également de troubles du sommeil et sa voix a été affectée, selon la même source.

Le motif de cette attaque qui n’a pas été jugée de nature “terroriste” reste ambigu. Pendant sa garde à vue, le prévenu avait expliqué qu’il aurait pu tuer le muezzin, mais que “ce n’était pas son intention”.

“Nous ne saurons peut-être jamais pourquoi Horton a attaqué sa victime de façon aussi vicieuse, mais il n’y a jamais d’excuse ou de raison acceptable au recours à la violence”, a déclaré dans un communiqué l’enquêteur Daniel Jones, de la police de Londres.

Le Premier ministre Boris Johnson avait réagi sur Twitter sur cette attaque en ce disant “profondément attristé”, tandis que le maire de Londres, Sadiq Khan, avait appelé les fidèles à “rester vigilants”.

La capitale britannique fut la scène de plusieurs attaques au couteau récemment. En février, la police londonienne avait abattu un homme qui avait poignardé plusieurs personnes au sud de Londres, précisant traiter cette affaire comme “un acte terroriste”. Une attaque similaire a eu lieu dans un parc à Reading, à l’ouest de Londres, faisant trois morts et plusieurs blessés.

Avec MAP



[ad_2]

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page