Maroc

La trémie des Almohades achevée « d’ici fin mars »

[ad_1]

trémie des Almohades

Les travaux de construction de la trémie des Almohades, un des chantiers phares de Casablanca, ont atteint un taux d’avancement de 95%, laissant prévoir une livraison pour fin mars prochain, ont affirmé à la MAP des sources de Casa Aménagement, maître d’ouvrage.

“Nous avons achevé les travaux de génie civile. Nous sommes en train d’installer les derniers équipements. Actuellement, nous enregistrons un taux d’avancement de 95% des travaux”, a assuré Lotfi Siklane, ingénieur directeur du chantier.

Tant attendu par les automobilistes de la métropole, l’ouvrage “devrait être achevé définitivement d’ici fin mars prochain”, a ajouté M. Siklane, au cours d’une visite exclusive d’une équipe de l’agence sur le site du chantier.

Avec un trafic de 45.000 véhicules quotidiennement, cette trémie jouera un rôle crucial en matière de réduction des embouteillages et ce, en dénivelant tous les carrefours le long des boulevards les Almohades, Sidi Mohammed Ben Abdellah et Zaid ou Hmed et débouchant sur l’Avenue des FAR, après le carrefour Zelaqa.

Placée en tête des projets du programme de développement de la métropole, le projet porte, dans sa totalité, sur un tracé un linéaire de 2.270 m, dont 1.817 m en souterrain, lequel est aménagé en 2×2 voies.

La trémie est équipée de vidéo-surveillance, de détection d’incendie, de ventilation, d’éclairage LED, de communication radio et téléphonique et de système de gestion du trafic.

Pour ce qui est des difficultés rencontrées durant les travaux de ce projet, elles sont essentiellement d’ordre technique, a souligné M. Siklane. Il s’agit de l’existence de plusieurs réseaux d’assainissement et de distribution d’eau et d’électricité.

En outre, a-t-il soutenu, la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a impacté la chaîne logistique des équipements, ce qui a engendré un retard dans la livraison de certains équipements.

Et de conclure que cette trémie est dotée d’un centre de gestion technique centralisée (GTC) pour la gestion du fonctionnement de l’ouvrage, notamment l’éclairage, la signalisation et l’alimentation électrique.

La réalisation de ce projet a nécessité un budget global de 820 millions de dirhams (MDH), dont 270 MDH du ministère de l’Intérieur (Direction générale des collectivités territoriales), 60 MDH de la Commune de Casablanca, 250 MDH de Wessal Capital Asset Management et 240 MDH d’Al Manar Development Company.

Force est de constater que ce grand chantier contribuera à la fluidification de la circulation dans cette zone, particulièrement au quartier résidentiel et d’affaires de “Casablanca Marina” et à la gare de Casa Port.

Il s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour moderniser et développer la ville de Casablanca et la doter d’infrastructures et d’équipements de qualité, dignes d’un véritable pôle économique du Royaume.

Par Hicham LOURAOUI ( MAP )



[ad_2]

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page