Maroc

la santĂ© de l’assaillant se dĂ©grade, cinq gardes Ă  vue toujours en cours

[ad_1]

attentat

L’état de santĂ© de l’auteur de l’attaque au couteau en France dans la basilique de Nice, qui a fait trois morts, s’est dĂ©gradĂ©, retardant son audition, alors que cinq personnes sont toujours en garde Ă  vue mercredi, a-t-on appris de sources proches de l’enquĂȘte.

Le pronostic vital de Brahim Issaoui, 21 ans, testĂ© positif au coronavirus, Ă©tait toujours engagĂ© mercredi aprĂšs une dĂ©gradation de son Ă©tat de santĂ©, a indiquĂ© Ă  l’AFP une source proche de l’enquĂȘte.

GriĂšvement blessĂ© par balles jeudi alors qu’il menaçait les policiers dans l’église aprĂšs l’attaque, il est hospitalisĂ© Ă  Nice (sud-est)et n’a pu ĂȘtre entendu par les enquĂȘteurs.

Cinq personnes sont toujours en garde Ă  vue, dont un Tunisien de 29 ans, interpellĂ© mardi matin Ă  Sarcelles, en banlieue parisienne, a prĂ©cisĂ© une source judiciaire. Il est soupçonnĂ© d’avoir eu plusieurs Ă©changes avec l’assaillant pendant son trajet migratoire.

Sont Ă©galement encore entendus trois hommes de la mĂȘme famille ĂągĂ©s de 23 Ă  45 ans, qui hĂ©bergeaient le premier suspect et qui ont aussi Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©s mardi, ainsi qu’un ressortissant tunisien de 29 ans, interpellĂ© Ă  Grasse, non loin de Nice, samedi.

Cet homme, Ahmed B-A, est soupçonnĂ© d’avoir voyagĂ© avec Brahim Issaoui Ă  bord du bateau qui a accostĂ© fin septembre sur l’üle italienne de Lampedusa, en MĂ©diterranĂ©e, puis d’avoir transitĂ© avec lui jusqu’en France.

L’enquĂȘte a pu dĂ©terminer que l’assaillant, qui avait quittĂ© mi-septembre la ville de Sfax (centre de la Tunisie), oĂč il vivait avec sa famille, est arrivĂ© Ă  Nice mardi 27 octobre, deux jours avant l’attaque.

TĂŽt le matin des faits, il s’est rendu dans une salle de priĂšre situĂ©e Ă  quelques centaines de mĂštres derriĂšre la gare centrale de Nice. Il s’est ensuite dirigĂ© vers la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption, oĂč il a Ă©gorgĂ© une femme de 60 ans, Nadine Devillers, et le sacristain, Vincent LoquĂšs, ĂągĂ© de 55 ans.

Une mĂšre de famille brĂ©silienne de 44 ans, Simone Barreto Silva, qu’il a poignardĂ©e Ă  plusieurs reprises dans l’édifice, est dĂ©cĂ©dĂ©e peu aprĂšs dans un restaurant Ă  proximitĂ©, oĂč elle s’était rĂ©fugiĂ©e.

Cinq autres personnes, interpellées dans les trois jours suivant les faits, ont été relùchées.

( Avec AFP )



[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page