Maroc

Examen de la question des inondations suite aux dernières précipitations

Le bureau du conseil communal de Casablanca a examiné, lors d’une réunion tenue mardi, nombre de questions, notamment les inondations provoquées par les dernières précipitations qui se sont abattues la dernière semaine sur la capitale économique.

Le conseil a également passé en revue les dégâts matériels et humains suite aux fortes précipitations qui ont été à l’origine de l’effondrement de constructions menaçant ruine.

Le bureau a examiné, dans ce contexte, les recommandations issues de la réunion de la Commission des services publics, du patrimoine et des prestations, qui a eu lieu le 7 janvier, et la question de la tenue d’une session extraordinaire du conseil de la commune axée exclusivement sur l’adéquation de la décision fiscale de la commune de Casablanca aux dispositions de la nouvelle loi relative aux taxes locales, outre la préparation de la session ordinaire du conseil du mois de février.

Ainsi, le président du conseil, Abdelaziz El Omari, a mis l’accent, lors de cette réunion, sur la nécessité de voir avec la société chargée de la gestion déléguée si les engagements contractuels ont été bien respectés en matière d’entretien de l’ensemble des équipements relatifs au réseau d’assainissement liquide pour assurer le bon déroulement et la continuité de ce service public vital.

Il s’est également arrêté sur le degré d’adaptation des interventions réalisées effectivement par les agents sur le terrain à la situation prévalant, vu que la société, en vertu des dispositions du contrat de la gestion déléguée, reste la seule responsable pour le bon déroulement des services gérés et exploités, tout en assumant les conséquences.

M. El Omari s’est également félicité des réalisations accomplies ces quatre dernières années en matière d’infrastructure et d’équipement considérés comme projets stratégiques ayant fortement atténué le problème des inondations dans cette région du Royaume.

Les équipements et prestations réalisés seront renforcés par d’autres, notamment ceux qui sont actuellement en cours de réalisation, et qui seront opérationnels avant la fin de 2021, conformément au programme d’action de la commune de Casablanca durant ce mandat, et aux décisions du comité de suivi ayant programmé ces projets depuis le début de 2018, a-t-il relevé.

( Avec MAP )



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page