Maroc

Cargo naufragé en mer de Chine orientale: un homme retrouvé inconscient

[ad_1]

Cargo

Les garde-cĂŽtes japonais ont annoncĂ©, vendredi, avoir retrouvĂ© un homme inconscient “à la dĂ©rive”, deux jours aprĂšs le naufrage d’un navire en mer de Chine orientale avec 43 membres d’équipage Ă  son bord.

Toutefois, ils n’ont pas prĂ©cisĂ© si l’homme Ă©tait en vie ou pas.

Un autre homme avait Ă©tĂ© lui secouru sain et sauf dĂšs jeudi, un officier du bateau de nationalitĂ© philippine ĂągĂ© de 45 ans qui flottait dans une mer agitĂ©e, simplement muni d’un gilet de sauvetage orange.

“De l’eau”, avait d’abord demandĂ© ce survivant dans une vidĂ©o de son sauvetage fournie par les garde-cĂŽtes japonais. “Merci, merci beaucoup. Je suis le seul? Personne d’autre?” avait-t-il aussitĂŽt ajoutĂ©.

Plus de 40 marins du cargo Gulf Livestock 1, essentiellement des Philippins ainsi que deux Australiens et deux Néo-Zélandais, sont toujours portés disparus.

Leurs recherches se poursuivaient vendredi, avec quatre bateaux des garde-cÎtes japonais, un avion du ministÚre nippon de la Défense et des plongeurs spécialisés dans les opérations de sauvetage.

Un canot pneumatique avait Ă©tĂ© repĂ©rĂ© par avion dĂšs mercredi, sans avoir pu ĂȘtre accostĂ©.

Les garde-cĂŽtes ont prĂ©cisĂ© vendredi avoir Ă©galement retrouvĂ© en mer un gilet de sauvetage isolĂ©, ainsi qu’une vache morte Ă  la dĂ©rive.

Le Gulf Livestock 1 convoyait 5.800 vaches de Nouvelle-ZĂ©lande Ă  destination d’un port chinois quand il a Ă©tĂ© pris dans une tempĂȘte provoquĂ©e par le typhon Maysak.

D’aprĂšs le tĂ©moignage du rescapĂ© philippin, le cargo a sombrĂ© dans la nuit de mardi Ă  mercredi aprĂšs avoir Ă©tĂ© renversĂ© par une immense vague, alors que l’un de ses moteurs avait calĂ©.

Le bateau, qui se situait Ă  environ 185 kilomĂštres d’Amami Oshima, avait prĂ©cĂ©demment envoyĂ© un message de dĂ©tresse.



[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page