Économie

Maroc-USA : examen des opportunités de collaboration en matière de pêcheries

Rabat – Les opportunités de collaboration en matière de réduction des prises accessoires ou accidentelles dans les pêcheries ont été au centre d’une réunion, mardi à Rabat, entre le département de la Pêche Maritime et une délégation de l’Agence Américaine d’Observation Océanique et Atmosphérique (NOAA).

Cette réunion s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par le département de la Pêche Maritime, relevant du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, dans la préservation des espèces marines protégées par les conventions internationales et ce conformément à la vision établie par le département en matière de durabilité et de protection des ressources halieutiques, indique un communiqué du département.

Présidée par la secrétaire générale du département de la Pêche Maritime, Zakia Driouich, en présence des représentants de l’Institut National de la Recherche Halieutique (INRH), la réunion a démarré par une minute de silence en mémoire des victimes du tremblement de terre qui a secoué plusieurs villes au Maroc.

Par ailleurs, les deux parties ont examiné les modalités de collaboration et de mise en œuvre des programmes d’accompagnement des pêcheurs marocains pour la réduction des prises accessoires notamment des tortues marines et des autres espèces protégées, fait savoir le communiqué.

Dans ce cadre, la NOAA a été informée de la législation marocaine actuelle concernant l’atténuation des prises accessoires suite à la refonte de plusieurs textes réglementaires et aussi des programmes de recherches scientifiques menés par l’INRH à cet effet. De même, la partie marocaine a soulevé les défis majeurs et les dégâts causés par les attaques des dauphins noirs (Négro) notamment pour les pêcheurs du nord du Royaume.

La délégation américaine qui a félicité le Maroc pour les avancées réalisées sur le plan réglementaire et scientifique en matière de réduction des prises accidentelles, a par la suite exposé les programmes d’atténuation des prises accessoires de pêche aux États-Unis tout en partageant l’expérience américaine en matière de traitement des pratiques de pêche générant les prises accidentelles.

Le programme de visite de la délégation américaine composée de chercheurs en biologie halieutique et de spécialistes en affaires étrangères comprend une visite aux ports de M’diq et de Casablanca en vue de présenter les méthodes des prises accessoires et les essais et les démonstrations d’engins au profit des pêcheurs ainsi que la tenue de séances de sensibilisation, relève le département.

Et de noter que le Royaume du Maroc a été certifié positif par la NOAA durant l’année 2023 en vertu de la loi américaine sur la protection du moratoire sur la pêche au filet dérivant en haute mer.

Cette consécration vient couronner les efforts menés par le Maroc et des consultations bilatérales tenues entre le département de la Pêche Maritime et la NOAA Fisheries. Ces consultations ont déterminé que le Maroc avait pris les mesures correctives appropriées pour répondre aux activités pour lesquelles il avait été identifié en matière de protection du moratoire sur la pêche au filet dérivant en haute mer et sa conformité à la réglementation en vigueur.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page