Économie

L’offre en cheptel ovin et caprin pour l’Aïd Al-Adha estimée à 7,8 millions de têtes (M. Sadiki)

 Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a indiqué, lundi à Rabat, que l’offre en cheptel ovin et caprin destinée à l’abattage de l’Aïd Al-Adha est estimée, selon une “évaluation précise” réalisée par le ministère en coordination avec les professionnels, à 7,8 millions de têtes, dont 6,8 millions d’ovins et un million de caprins.

La demande est estimée à environ 6 millions de têtes, dont 5,4 millions d’ovins et 600.000 caprins, a précisé M. Sadiki qui répondait à trois questions orales à la Chambre des Représentants relatives aux préparatifs de l’Aïd Al-Adha, notant que le nombre d’ovins et de caprins préparés pour l’abattage atteint à ce jour 4,8 millions de têtes.

En ce qui concerne les ovins importés pour l’Aid Al-Adha, le ministre a souligné qu’ils s’élèvent jusqu’à présent à 220.000 têtes, prévoyant qu’ils atteindront 250.000 têtes au cours des deux prochains jours, avec une perspective de 600.000 têtes.

À ce titre, le responsable a expliqué que l’octroi d’une subvention à l’importation des ovins destinés à l’abattage d’un montant de 500 dirhams par tête, mise en place du 15 mars au 15 juin, est une mesure exceptionnelle et temporaire visant à préserver le cheptel national et à stabiliser les prix.

Par ailleurs, sur la base des statistiques relatives au cheptel national du mois dernier, le ministre a fait état d’une baisse de 2% du cheptel ovin par rapport à l’année précédente à 20,3 millions de têtes, et de 4% du cheptel caprin qui comptait 5,4 millions de têtes.

Et d’ajouter que dans le cadre de la collecte des données de terrain et de la mise en place de procédures de traçabilité, 214.000 unités d’élevage et d’engraissement d’ovins et de caprins destinés au sacrifice de l’Aid Al-Adha ont été enregistrées.

Concernant les mesures relatives à la situation sanitaire du cheptel, le ministre a relevé 2.015 opérations de contrôle effectuées par l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) sur les aliments et les médicaments vétérinaires.

Ces opérations ont abouti à la rédaction de 3 procès-verbaux pour vente illégale de médicaments vétérinaires à El Jadida, Khémisset et Marrakech, et d’un procès-verbal concernant la saisie de 13 tonnes d’aliments pour animaux non conformes aux spécifications à Béni Mellal.

Quant au contrôle des déchets de volailles, M. Sadiki a expliqué que les services de l’ONSSA ont délivré 950 laissez-passer et dressé 4 procès-verbaux suite à la saisie et à la destruction de 10 tonnes de déchets de volailles à Sidi Ifni et 24 tonnes à El Kelaâ des Sraghna.

Sur le plan logistique, et afin de renforcer les infrastructures existantes, le ministre a rappelé la mise en place et l’aménagement de 34 marchés temporaires en coordination avec les autorités locales au niveau des différentes régions du Royaume.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page