LIFESTYLE

un jeune homme de 25 ans meurt la tĂȘte arrachĂ©e par un mortier

[ad_1]

08H17
Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi à Boofzheim, prÚs de Strasbourg, en Alsace.
Deux jeunes hommes, ĂągĂ©s de 24 et 25 ans, procĂ©daient Ă  des tirs d’artifice rue des Lilas lorsque l’un d’eux n’a pas fonctionnĂ©.
Ils se sont dirigĂ©s vers le mortier et, lorsqu’ils se sont approchĂ©s d’un peu trop prĂšs, l’engin leur a explosĂ© au visage.
Le plus ĂągĂ© des deux hommes a eu la tĂȘte arrachĂ©e. Il est mort sur le coup. Le visage abĂźmĂ© et le cuir chevelu brĂ»lĂ©, son acolyte a Ă©tĂ© transportĂ© Ă  l’hĂŽpital dans un Ă©tat grave.
Trois autres personnes ont Ă©tĂ© blessĂ©es Ă  la main cette nuit dans le Bas-Rhin par des tirs d’artifice. La prĂ©fecture du Bas-Rhin et du Haut-Rhin avaient pourtant interdit la vente et l’achat de feux d’artifice pendant tout le mois de dĂ©cembre.
Mais Ă  minuit, pĂ©tards et feux d’artifice ont rĂ©sonnĂ© dans toute l’agglomĂ©ration de Strasbourg. Les mortiers Ă©taient tirĂ©s depuis les fenĂȘtres ou les jardins des habitants, le couvre-feu interdisant de sortir aprĂšs 20H00.
Une soixante de voitures ont également été incendiées à Strasbourg.

Article prĂ©cĂ©dentUn couple d’octogĂ©naires dĂ©couvert mort : l’homme a Ă©tĂ© retrouvĂ© pendu

[ad_2]

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Encore des individus non respectueux des lois et des ordres de la république.
    Voila quand on se moque des avertissements
    Ils en ont voulu en faire qu’a leur tĂȘte et un l’un d’entre eux en a perdu une pour une poignĂ©e d’Ă©toile.

    Parents; amis, voisins, avec cette accident horrible avez vous compris la dangerosité des artifices !

    que le gouvernement diffuse la photos de l’horreur aunx informations pour sensibiliser les abrutis a ce genre de pratique.
    on le fait bien sur les paquets de tabac .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page