Culture

L’icône du gospel américain Kim Burrell illumine la scène de Bab Makina en clôture du Festival des musiques sacrées

Fès – L’icône du gospel américain, Kim Burrell a gratifié le public, samedi soir à l’historique place Bab Makina, d’un concert inédit et haut en couleurs, en clôture de la 27ème édition du Festival de Fès des musiques sacrées du monde.

Accompagnée du Gospel Philharmonic Experience & l’Ensemble Orchestral Contemporain – CAT B, la diva américaine au talent incommensurable et à la voix envoûtante, a offert au public une expérience sonore riche et immersive dans la musique classique afro-américaine et européenne.

La grande chanteuse, qui s’est dite “fière et très heureuse” de se produire au Festival de Fès des musiques sacrées du monde, a interprété, pour le grand bonheur des mélomanes et des passionnés de musique, de célèbres chants sacrés inspirés des traditions spirituelles occidentales.

L’artiste, qui a ouvert le bal avec le fameux tube “Anthem of praise”, a vite conquis l’assistance pour céder la scène à d’autres voix dont la Camerounaise Sara Seba, les Haïtiens Steve et Daniel ou encore le Malgache Kant pour émerveiller le public avec d’autres chansons telles “Go down Moses”, “King of Kings”, “Never alone”, “The Lord is blessing me In Christ alone/Amazing grace” ,”If we ever”, “Let there be peace”, “For every mountain”, “We acknowledge you ” ou encore “I won’t let go”.

A la faveur de sa présence scénique captivante et sa voix unique et inégalée, la star du gospel a par la suite enchaîné les opus dans une parfaite symbiose avec le public qui a accompagné en chœur les paroles des chefs-d’œuvre intemporels de la musique américaine et européenne.

A la veille de son concert, Kim Burrell avait déclaré à la presse être “très heureuse d’être ici avec vous tous pour chanter et célébrer avec tant de voix merveilleuses et un très grand orchestre à Bab Makina”, assurant que son concert allait être “une soirée de grande fête”.

Dirigé par Pascal Horecka, l’orchestre a présenté aux mélomanes, le temps d’un concert, des chants de gospel universel et une fusion avec l’univers de la musique classique occidentale et les voix d’une Amérique sacrée, noire et inspirée.

L’Ensemble Orchestral Contemporain et le Gospel Philharmonic Experience est un chœur gospel polyvalent qui crée des configurations diverses mariant les gospels traditionnel, urbain et symphonique. L’équipe du Gospel Philharmonic Experience est constituée de douze chanteurs qui ont tous une carrière solo et ont accompagné des artistes internationaux tels que Céline Dion, Mariah Carey ou encore Christophe Maé.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette 27ème édition a été organisée du 24 mai au 1er juin sous le thème “La Quête de l’Esprit Al-Andalus”, avec l’Espagne comme invité d’honneur pour célébrer les liens historiques et présents qui unissent ce pays et le Maroc.

Moment privilégié de l’esprit de vivre ensemble, de dialogue et de tolérance, cette édition a été marquée par une programmation musicale rassemblant plusieurs artistes et troupes exprimant à travers leurs fusions et leurs spectacles cette dimension particulière d’ouverture, d’harmonie et de vivre ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page