Économie

Les Riads : oasis de charme au cœur des Médinas du Maroc

Par Zineb Bouazzaoui.

Au cœur des méandres des ruelles étroites des Médinas marocaines, se cachent de véritables trésors d’architecture et d’hospitalité : les Riads.

Ces demeures traditionnelles, caractérisées par leurs patios intérieurs, leurs jardins luxuriants et leurs décorations exquises, sont très prisées, durant la saison estivale, par les voyageurs Marocains et étrangers en quête d’authenticité, d’intimité et d’originalité.

Dérivés du mot arabe “ryad” qui signifie “jardin”, les Riads, qui sont avant tout des jardins entourés de murs abritant une maison, sont considérés comme la quintessence de l’hébergement de charme au Maroc se hissant au rang de joyaux du tourisme marocain.

Héritage de l’architecture mauresque et andalouse, ils sont bien plus que de simples logements. Ils incarnent l’essence même de la tradition marocaine, alliant harmonieusement artisanat local et confort moderne.

À l’intérieur de ces demeures, les voyageurs sont transportés dans un univers de calme et de sérénité, où chaque détail, qu’il s’agisse du “Zellige” ornant les murs, des fontaines murmurantes ou des tapis amazighs colorés, raconte une histoire ancienne imprégnée de culture et de savoir-faire.

Approché par la MAP, Yassine Fares, économiste spécialisé en management touristique, a estimé que les Riads ne sont pas seulement des havres de paix et de détente pour les voyageurs, mais aussi des moteurs économiques vitaux pour le Maroc, contribuant à la prospérité des médinas et à la préservation du patrimoine culturel du pays.

Il a, dans ce sens, affirmé que l’activité au sein des Riads génère des emplois directs et indirects, stimulant ainsi l’économie locale.

Les artisans locaux spécialisés dans dans les techniques traditionnelles telles que le zellige, la tadelakt et la menuiserie, trouvent dans les projets de restauration des riads une source de revenus stable, a ajouté M. Fares.

“Ce sont des promoteurs de l’artisanat local car les décors et les aménagements au sein des Riads mettent souvent en valeur des pièces d’artisanat marocain, telles que les tapis, les lanternes en métal ciselé, et les meubles en bois sculpté”, a-t-il relevé, notant que cette mise en avant de l’artisanat encourage les touristes à acheter ces mêmes produits locaux, soutenant ainsi les artisans et les économies locales.

En plus, les Riads emploient du personnel pour des fonctions variées allant de l’accueil des clients à la cuisine, en passant par l’entretien et la gestion, créant ainsi un écosystème économique dynamique au sein des médinas, a noté l’économiste, faisant remarquer que de nombreux investisseurs voient en ces propriétés un potentiel de rentabilité élevé, surtout avec l’essor du tourisme culturel.

Et de poursuivre : “Les achats et les rénovations de Riads contribuent fortement à la revitalisation des médinas, rendant ces quartiers plus attractifs et sûrs pour les visiteurs et cette dynamique d’investissement contribue à l’amélioration des infrastructures locales, renforçant ainsi l’attractivité touristique globale du Maroc”.

Riads : un refuge au cœur des médinas animées

L’un des attraits majeurs des Riads réside dans leur emplacement au cœur des médinas, les anciennes villes historiques du Maroc. Alors que les rues étroites grouillent d’activités et de commerces, les Riads offrent un havre de paix où les voyageurs peuvent se ressourcer après une journée passée à explorer les trésors architecturaux et culturels des alentours.

Cette combinaison unique de tranquillité et de proximité avec l’effervescence de la vie locale confère aux Riads un charme inégalable.

Au-delà de leur architecture remarquable, ce sont les propriétaires et le personnel des Riads qui font de chaque séjour une expérience inoubliable. L’hospitalité marocaine, connue pour sa chaleur et sa générosité, est pleinement incarnée dans l’accueil personnalisé et attentionné offert aux hôtes.

Des repas préparés avec amour, des conseils avisés sur les visites à ne pas manquer, ou simplement une conversation amicale autour d’un thé à la menthe poivrée, chaque interaction contribue à tisser des liens authentiques entre les voyageurs et leurs hôtes.

C’est dans ce sens que Kenza Bensouda, propriétaire d’un Riad à l’ancienne médina de Fès a confié à la MAP que les touristes apprécient de plus en plus l’expérience authentique offerte par le Riad car elle est totalement différente de ce qu’ils ont l’habitude de voir.

Mme Bensouda s’est dite profondément honorée de partager un petit coin du patrimoine marocain avec le monde, notant que le Riad incarne l’essence même de l’hospitalité marocaine.

“Chaque pierre de notre Riad raconte une histoire, chaque coin révèle un morceau du passé riche de la ville de Fès. Nous nous efforçons de préserver cette histoire tout en offrant des aménagements modernes et un service exceptionnel à nos clients”, a-t-elle précisé.

Et de noter que les Riads conservent leur attrait intemporel, ce qui répond aux attentes des voyageurs qui recherchent des expériences uniques et personnalisées, loin des hôtels standardisés et des destinations surpeuplées.

Les Riads représentent donc une alternative séduisante, offrant un hébergement de caractère qui célèbre l’authenticité et qui favorise les échanges interculturels, a fait valoir Mme Bensouda.

La niche des Riads continue de prospérer dans le paysage touristique marocain, réussissant à la fois de séduire des voyageurs du monde entier et de préserver les traditions ancestrales de l’hospitalité marocaine tout en s’adaptant aux besoins contemporains.

Pour ceux qui aspirent à découvrir le Maroc sous son plus beau jour, un séjour dans un Riad promet une immersion incomparable dans la richesse culturelle et la beauté envoûtante d’un pays fascinant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page