Politique

Le gouvernement s’engage pour la promotion du tourisme domestique tout au long de l’année (Mme Ammor)

lundi, 20 mai, 2024 à 20:33

Rabat – La ministre du Tourisme, de l’Artisanat, et de l’Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a souligné, lundi à Rabat, l’engagement du gouvernement à promouvoir le tourisme domestique de façon continue tout au long de l’année, plutôt que de le limiter à des saisons spécifiques.

Intervenant lors d’une journée d’étude à la Chambre des Conseillers, organisée par le groupe thématique chargé de préparer la session annuelle d’évaluation des politiques publiques dans le domaine du tourisme, Mme Ammor a expliqué que favoriser le tourisme interne toute l’année aidera à réduire les prix et permettra à tous les Marocains de profiter des atouts touristiques de leur pays.

Quant aux principaux chantiers entrepris dans le cadre de la feuille de route du secteur touristique 2023-2026, la ministre a souligné l’importance accordée au tourisme interne, d’où la création de deux filières, “Bord de mer” et “Nature & Découverte”, visant à développer de nouveaux produits touristiques répondant aux attentes des touristes marocains.

Elle a ajouté que dans le cadre de cette feuille de route, le tourisme domestique bénéficie également de projets phares tels que le “Dino Parc”, trois parcs nationaux à Ifrane, Toubkal et Souss-Massa, deux stations vertes à Oukaïmeden et Khénifra, et deux parcs d’attractions à Casablanca et Marrakech.

Par ailleurs, la ministre s’est fait l’écho des performances exceptionnelles et de la reprise que connaît le secteur touristique au Maroc, lesquelles se sont poursuivies durant les quatre premiers mois de cette année, avec 567.000 touristes supplémentaires, soit une progression de 14% par rapport à la même période en 2023.

Dans ce sens, Mme Ammor a souligné que de grandes enseignes touristiques internationales ont renforcé leurs investissements au Maroc en ouvrant de nombreux hôtels à travers le pays.

Elle a également noté que plusieurs secteurs profitent de cette reprise, notamment l’artisanat, avec un chiffre d’affaires global de 147 milliards de dirhams (MMDH) et des ventes en devises atteignant 11 MMDH, incluant les exportations et les ventes aux touristes au Maroc.

Pour sa part, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami, a mis en exergue l’impératif de consolider et d’améliorer les infrastructures logistiques ainsi que la capacité d’accueil du Maroc.

Cette démarche est d’autant plus cruciale dans le contexte de la préparation du pays à accueillir la Coupe du Monde de football 2030, d’où la nécessité de se conformer aux normes internationales en vigueur, afin d’être en harmonie avec la volonté du Royaume d’organiser de grands événements internationaux, a-t-il soutenu.

M. Chami a aussi insisté sur l’importance de diversifier l’offre touristique et d’améliorer sa qualité et sa compétitivité pour renforcer la durabilité du secteur et sa résilience, augmenter les recettes touristiques, et proposer des services d’hébergement, d’accueil et d’animation de qualité, fiables, et centrés sur la satisfaction des touristes.

Le président du CESE a, en outre, appelé à un recours accru aux technologies numériques pour renforcer l’image du Maroc en tant que destination touristique de choix, faciliter l’accès aux produits touristiques et attirer un plus grand nombre de visiteurs, tant nationaux qu’internationaux.

Le président de la Chambre des Conseillers, Naam Miyara, a, quant à lui, souligné l’importance de cette journée d’étude pour évaluer les stratégies nationales dans le domaine du tourisme, identifier les points forts pour valoriser les acquis, détecter les faiblesses et les lacunes, et comprendre les contraintes et obstacles au développement de l’industrie touristique, afin de les corriger.

Et d’ajouter que cette rencontre vise également à explorer les moyens de renforcer et d’améliorer une politique publique intégrée, répondant aux aspirations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et des Marocains, et visant à valoriser toutes les richesses naturelles, culturelles et patrimoniales en vue de développer le tourisme, et traiter les causes qui entravent les stratégies et limitent l’efficacité et la prospérité du secteur.

La Chambre des Conseillers s’engagera à prendre en compte les questions relatives au tourisme et les préoccupations des acteurs du secteur, et s’efforcera également de plaider en faveur de solutions adaptées aux défis du secteur, en usant de tous les moyens à sa disposition dans le cadre de ses différentes fonctions et responsabilités constitutionnelles, dans l’objectif de contribuer à la réflexion nationale en vue de construire un modèle touristique marocain pionnier, a assuré M. Miyara.

Lors de cette journée d’étude, les autres interventions ont porté sur la nécessité de mettre en œuvre efficacement et dans les délais impartis les différentes stratégies visant à promouvoir le secteur touristique, considéré comme un pilier essentiel de l’économie nationale qui contribue à hauteur de 7% au PIB, emploie directement et indirectement 2,5 millions de Marocains, et génère d’importantes recettes en devises.

Media7

Media 7, votre source d’actualités en ligne. Notre mission est de fournir des informations précises, impartiales et à jour sur les événements nationaux et internationaux qui comptent pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page