Politique

Le gouvernement accorde un grand intérêt à la préservation et à la promotion du patrimoine naturel et géologique du Royaume

vendredi, 8 septembre, 2023 à 11:40

Marrakech – Le gouvernement, conformément aux Hautes Orientations Royales sages et éclairées, accorde un grand intérêt à la préservation et la promotion du patrimoine naturel et géologique dont regorge le Royaume et ce, à travers nombre de programmes sectoriels intégrés, a souligné, jeudi à Marrakech, Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports.

Le gouvernement oeuvrera à développer et à promouvoir les géoparcs au Maroc car, considérés parmi les leviers susceptibles de réaliser le développement durable, a ajouté le ministre qui intervenait à l’ouverture de la 10è Conférence internationale des Géoparcs mondiaux de l’UNESCO dont les travaux se poursuivront jusqu’au 11 septembre.

Par la même occasion, il a loué les initiatives visant à renforcer les rôles des géoparcs et leur promotion en tant qu’espaces d’apprentissage et de consolidation de la prise de conscience de l’importance de la géo-diversité et de la biodiversité, ainsi que de l’intérêt écologique.

Le Maroc jouit d’une diversité biologique et écologique, d’une richesse culturelle, de l’étendue de son patrimoine forestier et de la singularité de ses couches géologiques qui recèlent d’importantes richesses minières et de traces de gigantesques dinosaures. Des potentialités qui sont mises en lumière dans le cadre de ce Salon International des Géoparcs UNESCO qui comprend douze pavillons réservés aux différentes régions du Royaume, a enchainé le ministre.

Et de poursuivre que cet espace d’exposition permettra de prendre connaissance de la richesse et de la diversité du patrimoine matériel et immatériel de ces régions et par là, de leurs valeurs fondées sur la tolérance et l’ouverture.

Sur un autre registre, M. Benmoussa, a fait savoir que cette Conférence internationale qui rassemble un aréopage d’experts internationaux, de responsables gouvernementaux, de chercheurs, ainsi que de représentants de près de 195 géoparcs à travers le monde, intervienne sans nul doute, pour consolider davantage le leadership du Maroc en matière de promotion du patrimoine immatériel des Géoparcs et zones montagneuses, à travers différentes composantes naturelles, culturelles et historiques.

Il a mis en avant l’importance de la gestion intégrée de l’espace territorial du Géoparc de M’Goun et la réalisation de ses objectifs en tant que projet de développement local, tout en consolidant sa présence aux niveaux continental et mondial à travers le renforcement de l’infrastructure, l’ouverture des circuits montagneux, la facilitation de l’accès aux sites géo-touristiques, le développement d’une économie sociale et solidaire, la création d’un réseau de coopératives spécialisées en produits du terroir, en plantes aromatiques et médicinales et dans l’artisanat.

Cela porte aussi sur le développement des sports de montagne et ceux nautiques, la promotion du tourisme de montagne et celui durable, et la consolidation de l’éducation à l’environnement entre autres, a poursuivi le ministre.

Le choix du Maroc en tant que premier pays africain et arabe pour abriter les travaux de cet événement de grande envergure, illustre clairement cet engagement du Royaume pour la préservation du patrimoine écologique, et la consolidation du développement durable, étant donné que les Géoparcs constituent une richesse naturelle qui joue un rôle de taille dans le développement des zones concernées et un territoire géographique riche de par ses sites archéologiques et ses paysages pittoresques d’une importance géologique mondiale, a conclu le ministre.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette Conférence est organisée par le Réseau Mondial des Géoparcs de l’UNESCO (GGN), le Conseil régional de Beni Mellal-Khénifra et l’Association Géoparc M’Goun.

Cette grand-messe réunit les Géoparcs mondiaux ayant décroché le Label mondial “Géoparc UNESCO” répartis sur un total de 48 pays dont le Maroc, représenté, par son Géoparc UNESCO du M’Goun.

Cette édition, dont les activités sont également organisées dans les villes d’Azilal et de Beni-Mellal, permet de faire découvrir aux participants, lors des sorties de terrain post-conférence, la beauté du Maroc et la diversité des paysages naturels, des sites géo-touristiques et sites archéologiques de grande valeur, ainsi que les traditions culinaires et musicales locales de la région de M’Goun.

Au menu de ce rendez-vous de grande envergure figurent des séances plénières, des ateliers thématiques et des visites de terrain sur le territoire du Géoparc M’Goun, en sus de réunions axées sur les structures de gouvernance au sein du GGN et des réunions du Bureau exécutif du GGN en sus du traitement des candidatures pour l’organisation de la prochaine édition des Géoparcs de l’UNESCO, formulées par quatre pays, à savoir : le Brésil, le Chili, la Corée du Sud et l’Indonésie.

L’ordre du jour de cette manifestation comprend également des présentations scientifiques sur les modes de gestion durable des sites géologiques, l’éducation à l’environnement, le tourisme responsable et le développement économique local, les changements climatiques et leurs répercussions négatives et la lutte contre la désertification et les catastrophes naturelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page