Sport

Le FC Barcelone et Valence sous le coup d’une enquête concernant leurs gardiens de but

Le FC Barcelone, le champion d’Espagne, est confronté à une nouvelle affaire alors que la section des délits économiques du parquet a ouvert une enquête sur l’échange des gardiens de but Jasper Cillessen et Neto Murara avec Valence en 2019. D’après la plainte déposée et rapportée par Cope et Mundo Deportivo, cette opération aurait été organisée dans le but de fausser les résultats financiers des deux clubs.

Des enquêtes supplémentaires s’ajoutent aux nombreux problèmes juridiques auxquels le Barça a été confronté ces dernières années, notamment l’affaire Negreira. L’échange entre les gardiens de but a rapporté 35 millions d’euros au FC Barcelone et a coûté 26 millions d’euros, plus des bonus, à Valence.

L’ancien vice-président du club, Miguel Zorio, a déposé une plainte qui met en cause plusieurs personnes, dont l’actionnaire de Valence Peter Lim, le président Layhoon Chan, l’ancien président Amadeo Salvo et l’agent Jorge Mendes. Elle soulève des soupçons de délits d’entreprise, de fausse comptabilité, d’administration déloyale, de corruption entre particuliers et de corruption au détriment des finances publiques.

Miguel Zorio pointe également du doigt Peter Lim concernant la vente de joueurs qu’il avait achetés à Benfica avant de devenir l’actionnaire principal de Valence. Le parquet des délits économiques a déclaré qu’il intégrerait cette affaire à ses enquêtes précédentes afin de clarifier les faits et d’éviter les doublons.

Cette nouvelle enquête vient alourdir un climat déjà tumultueux autour du FC Barcelone, qui est confronté à des difficultés financières et à des problèmes juridiques. L’échange des gardiens de but pourrait avoir des conséquences négatives sur les clubs impliqués et sur le football espagnol dans son ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page