A La UneÉconomiePolitique

Intenses activités de Nadia Fettah Alaoui lors de la City Week de Londres

La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a participé à la City Week, qui se tient du 24 au 26 avril à Londres, avec au programme une intervention saluée par les participants à l’événement et des rencontres de haut niveau.

Ainsi, Mme Fettah Alaoui a pris part à une plénière axée sur “l’adaptation de l’économie marocaine pour faire face à la menace du changement climatique” et a mis en avant les efforts soutenus du Royaume, sous la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en faveur de la transition vers les énergies vertes.

Avec plus de 15 ans d’engagement en faveur des énergies renouvelables, le Maroc peut aujourd’hui être fier d’avoir l’un des mix énergétiques les plus verts d’Afrique, s’est-elle félicitée, précisant que la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité a augmenté, atteignant près de 40% aujourd’hui, et que la transition énergétique devra s’accélérer davantage en raison du contexte énergétique mondial.

La ministre a également souligné que le Royaume cherche à développer une “offre Maroc” couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de la filière de l’hydrogène vert, à travers la mise en œuvre de la feuille de route nationale pour la production de l’hydrogène vert et de ses dérivés pour la période 2023-2050.

Selon la Ministre, l’augmentation des investissements dans la transition verte, en particulier en Afrique, devrait être proportionnelle aux efforts visant à réduire la pauvreté, améliorer les infrastructures et à offrir davantage d’opportunités au secteur privé.

S’agissant des différents défis à relever pour le continent africain, Mme Fettah Alaoui a évoqué la nécessité d’accélérer les investissements dans un contexte d’endettement limité.

Une coopération internationale accrue est donc nécessaire pour mobiliser des capitaux supplémentaires, et les pays développés devraient soutenir la transition écologique en Afrique par des investissements à long terme, a-t-elle indiqué, jugeant que la participation du secteur privé est essentielle pour accroître les investissements et leur impact.

Par ailleurs, et en marge de sa participation à la City Week de Londres, la ministre a rencontré plusieurs hauts responsables des secteurs économique et financier dont le Ministre d’Etat à l’Investissement, Lord Dominic Johnson of Lainston CBE, le Gouverneur de la Banque d’Angleterre, Andrew Bailey, et le PDG du British International Investment (NDLR Institution de financement du développement du gouvernement britannique), Nick O’Donohoe.

Mme Fettah Alaoui a également rencontré de grandes figures de l’écosystème financier et de l’investissement britannique, incluant des partenaires clés du Maroc.

Ces rencontres ont été l’occasion de mettre en avant la solidité du partenariat durable qu’entretiennent le Maroc et le Royaume-Uni ainsi que l’excellence des relations bilatérales et de la coopération dans divers domaines.

La ministre a ainsi évoqué les atouts du Maroc en tant que “partenaire stratégique” et “fiable”, ajoutant que le Royaume devrait être considéré par le Royaume-Uni comme son allié naturel dans la région et sur le continent.

Le Maroc est un leader continental dans le climat des affaires et pourrait servir de hub pour le Royaume-Uni, en particulier vers l’Afrique, en tirant parti des infrastructures portuaires de Tanger Med et d’autres ports en cours de construction, tels que le port de Dakhla, a-t-elle indiqué.

De leur côté, Lord Dominic Johnson of Lainston CBE et Nick O’Donohoe ont souligné la volonté du Royaume-Uni d’accroître les investissements au Maroc et de renforcer les échanges économiques et commerciaux, en tenant compte de la position stratégique du Royaume et de ses relations économiques privilégiées.

Les activités de Mme Fettah Alaoui à Londres ont permis de mettre en avant la volonté du Maroc d’attirer les investissements et de renforcer la collaboration économique entre les deux Royaumes.

La 13e édition annuelle de la City Week de Londres est organisée en partenariat avec le gouvernement britannique, la Corporation de la Cité de Londres, et plusieurs autres institutions économiques de la capitale britannique.

L’événement, qui rassemble cette année plus de 1.000 décideurs d’institutions financières britanniques et étrangères, s’intéresse aux thématiques de la finance verte, des actifs numériques et de la numérisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page