Politique

Industries minérales : le ministre saoudien de l’Industrie et des ressources minérales salue l’expérience marocaine

lundi, 3 juin, 2024 à 17:05

Rabat – Le ministre saoudien de l’Industrie et des ressources minérales, Bandar bin Ibrahim Alkhorayef, a salué, lundi à Rabat, l’expérience marocaine distinguée en matière d’industries minières, en tant que secteur prometteur au cœur du développement socioéconomique du Royaume.

Le Maroc dispose d’une expérience importante dans le domaine du développement des industries minières, notamment le phosphate, a relevé M. Alkhorayef dans une déclaration à la presse en marge d’entretiens avec la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali.

Il a, dans ce sens, souligné la volonté de son pays de bénéficier de cette expérience à travers le renforcement de la coopération bilatérale dans en matière de forage et de minéralisation ainsi que l’exploration des opportunités d’investissement, notant que le Maroc est un partenaire important du Royaume d’Arabie Saoudite dans plusieurs domaines.

Les industries minières constituent l’une des priorités de la coopération, a affirmé le ministre saoudien, faisant état de la poursuite de la mise en œuvre du mémorandum d’entente signé entre les deux pays en janvier dernier à Riyad, en marge de la 3ème édition du Forum des minéraux du futur, dans le but de renforcer la coopération dans le domaine des ressources minérales et de promouvoir l’accès aux technologies modernes et pionnières pour le traitement des minéraux et des matières premières.

Le ministre saoudien, qui effectue une visite officielle de travail au Maroc à la tête d’une délégation de haut niveau du 3 au 6 juin, a également mis en exergue “l’essor de l’industrie minérale et des énergies renouvelables au Maroc”, notamment la fabrication de voitures respectueuses de l’environnement et l’industrie chimique développée, dans laquelle les minerais de phosphate jouent un rôle majeur.

Il a, à cet égard, souligné la volonté de l’Arabie saoudite de renforcer la coopération avec le Maroc dans les domaines de la transition énergétique et des minerais stratégiques, en soutenant le potentiel scientifique en matière d’exploration et d’exploitation minières.

Pour sa part, Mme Benali a appelé au renforcement de la coopération dans le secteur des minéraux en développant l’expertise et les compétences et en tirant profit des expériences pour suivre le rythme du développement technologique et scientifique dans le domaine de l’industrie des mines.

Ce processus va de la prospection et la recherche de minéraux jusqu’à l’extraction de matériaux commercialisables et la production de matériaux manufacturés à haute valeur ajoutée qui renforcent la compétitivité sur le marché mondial, a-t-elle précisé, ajoutant que certains minéraux sont devenus d’une importance stratégique en raison de leur rareté et de l’augmentation de la demande sur le marché mondial.

A cette occasion, la ministre a passé en revue l’expérience marocaine dans le secteur des mines à travers le Plan Maroc Mines 2021- 2030 (PMM) qui jette les bases d’une approche globale et concrète visant à développer un secteur minéral national performant et compétitif capable de contribuer au développement durable et à la réalisation d’une croissance économique, sociale et environnementale.

Mme Benali a également rappelé les mesures prises pour réformer le système minier et conforter le positionnement régional et continental en intégrant la politique minérale dans le développement industriel du Maroc.

Rappelant les liens de fraternité de longue date et les solides relations de coopération entre les deux pays frères, la responsable gouvernementale a souligné la nécessité de soutenir le processus d’évaluation des produits minéraux, en particulier ceux stratégiques, tout en investissant massivement dans la recherche et le développement de l’intelligence minérale.

Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération stratégique entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Arabie Saoudite et de la poursuite de la coordination entre les deux pays en vue d’accélérer la mise en œuvre d’un mémorandum d’entente liant le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable et le ministère saoudien de l’Industrie et des ressources minérales.

Au cours de sa visite au Royaume, la délégation saoudienne tiendra une série de réunions avec des ministres et des responsables marocains, en plus de visites sur le terrain au port Tanger-Med, à l’Institut de formation aux métiers de l’automobile (IFMIA), à l’usine Renault Maroc, à TE Connectivity et à Tanger Automotive City (TAC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page