Économie

IDE : le flux net grimpe de 6,8% en 2022

Le flux net des Investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a atteint 21,8 milliards de dirhams (MMDH) au titre de 2022, en hausse de 6,8% comparativement à une année auparavant, ressort-il du rapport annuel de la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc, de l’Office des Changes.

“Les opérations d’investissements directs enregistrent un solde débiteur en hausse de 6,4%. Ainsi, les flux nets d’investissements directs étrangers au Maroc dépassent largement ceux des investissements directs marocains à l’étranger”, indique ce rapport, élaboré selon la 6ème édition du manuel du Fonds Monétaire International (MBP6).

Les recettes de ces investissements ont atteint 39,6 MMDH (+21,6%) et leurs dépenses ont enregistré une hausse de 46,3%, soit 17,8 MMDH, précise la même source.

Ledit rapport fait aussi savoir que les titres de participation constituent la principale composante des flux entrants au Maroc avec une part de 54,2% au titre de l’année 2022 pour se situer à 11,8 MMDH en 2022 (-8,9%).

S’agissant des bénéfices réinvestis, ceux-ci ont baissé de 1 MMDH, pour représenter 8% du flux net total des IDE au Maroc en 2022.

Par secteur, en terme de flux net, le secteur des industries manufacturières se place à la première position en 2022 (+9,5 MMDH ou 43,5% du total du flux net des IDE au Maroc), suivi du secteur des activités immobilières (+5,5 MMDH ou 25,1% du total du flux net des IDE), et puis celui des activités financières et d’assurance (+2,4 MMDH ou 11,2% du total du flux net des IDE).

La part de ces trois secteurs dans le total des flux nets des IDE s’établit à 79,8% en 2022 (49,6% une année auparavant).

Par pays, les Etats-Unis est le premier investisseur au Maroc au titre de l’année 2022 avec un flux net de +7,4 MMDH ou 34,1% du total des IDE. Le flux net reçu de ce pays en 2021 se situe à +0,7 MMDH, soit une hausse de 6,7 MMDH. De son côté, le flux net des IDE en provenance de la France s’est élevé à +3,3 MMDH en 2022 contre +7,4 MMDH en 2021, suivi de celui en provenance de la Grande Bretagne (+2,9 MMDH contre +2,3 MMDH), des Emirats Arabes Unis (+2,5 MMDH), et des Pays-Bas avec +1,5 MMDH.

Ces cinq pays s’accaparent 80,8% du total du flux net des investissements directs étrangers au Maroc en 2022, note le rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page