ECONOMIE

Un vol de British Airways contraint de rebrousser chemin vers Johannesburg après une panne technique

Un avion de British Airways exploité par la franchise sud-africaine Comair à destination de Maurice a été contraint de faire demi-tour en plein vol vers Johannesburg après un “problème technique”, a annoncé mercredi la compagnie aérienne.

«Le vol Comair Boeing 737-800, qui avait 152 passagers et 6 membres d’équipage à bord, a quitté Johannesburg mardi lorsque un problème technique a forcé les pilotes à immobiliser l’avion environ 85 minutes après le départ», souligne Comair dans un communiqué.

Les passagers ont rapporté que l’équipage avait indiqué que la queue de l’avion aurait pu toucher la surface de la piste au départ.

L’avion est resté au sol à Johannesburg pendant environ 2,5 heures, puis est reparti pour le vol sous le nom de MN-399A.

“Nous pouvons confirmer qu’une égratignure de queue s’est produite au décollage lors du vol British Airways (opéré par Comair) du matin du 19 avril de Johannesburg à Maurice. Après être retourné à la base pour un contrôle technique, les passagers sont restés à bord et l’avion a poursuivi son vol vers Maurice normalement», a confirmé le porte-parole de Comair, Stephen Forbes.

Il a ajouté que “la sécurité de notre personnel et de nos clients reste notre priorité absolue”.

Le mois dernier, l’Autorité sud-africaine de l’aviation civile (SACAA) a levé une suspension de 5 jours sur Comair, qui exploite la British Airways locale et la compagnie low-cost Kulula.com.

La SACAA avait suspendu le certificat d’opérateur aérien (AOC) de Comair pour des questions liées à la sécurité et devait initialement durer 24 heures. La suspension est intervenue après qu’un vol de British Airways a rencontré des problèmes techniques avec son train d’atterrissage.

Le vol, qui voyageait de Gqeberha à Cape Town, a eu du mal à atterrir dans un aéroport, ce qui a entraîné un retard de 15 minutes.

La sécurité aérienne en Afrique du Sud a récemment été critiquée à la suite d’un certain nombre d’incidents liés à la maintenance des aéronefs. Plus tôt ce mois-ci, FlySafair a également immobilisé l’un de ses avions commerciaux pour enquêter sur une erreur technique après avoir dû détourner deux vols les 30 mars et 5 avril.

Media7

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page