ECONOMIE

La MosquĂ©e « El Kasbah », un haut lieu Ă  forte charge historique en plein cƓur de l’ancienne mĂ©dina d’Essaouira

Par : Mohamed KOURSI

VĂ©ritable tĂ©moin de l’hĂ©ritage civilisationnel marocain du 12Ăš siĂšcle de l’HĂ©gire, la mosquĂ©e “El Kasbah” est un haut lieu de spiritualitĂ© et Ă  forte charge historique qui trĂŽne majestueusement en plein cƓur de l’ancienne mĂ©dina d’Essaouira.

Cet Ă©difice religieux, dont la construction remonte Ă  l’ùre du rĂšgne de Sidi Mohamed Ben Abdellah (12Ăš siĂšcle de l’HĂ©gire correspondant au 18Ăš siĂšcle), se veut la plus ancienne mosquĂ©e de la CitĂ© des AlizĂ©s.

Ce haut lieu de culte que les Souiris appelaient la mosquĂ©e de Sidi Mohamed Ben Abdellah, avant d’ĂȘtre communĂ©ment connue sous le nom de la mosquĂ©e dïżœïżœïżœEl Kasbah, le quartier oĂč elle se trouve, jouait un rĂŽle prĂ©pondĂ©rant au sein de la sociĂ©tĂ© et servait aussi d’espace pour l’enseignement des sciences de l’époque.

Dans cette mosquĂ©e se tenaient, Ă©galement, des chaires scientifiques qui attiraient les oulĂ©mas et les personnes intĂ©ressĂ©es de tout bord, Ă  l’instar des mosquĂ©es d’Al Quaraouiyine Ă  FĂšs et de Ben Youssef Ă  Marrakech, selon une note de prĂ©sentation de la dĂ©lĂ©gation provinciale du ministĂšre des Habous et des Affaires islamiques.

La mosquĂ©e abritait, en outre, un conseil judiciaire oĂč se donnait lecture aux dahirs chĂ©rifiens relatifs Ă  la nomination des magistrats et servait de lieu pour la tenue des confĂ©rences culturelles et des concertations politiques et Ă©conomiques.

Parmi les dĂ©pendances de cet Ă©difice figuraient deux Ă©coles attenantes, dĂ©diĂ©es Ă  l’enseignement des sciences de l’époque. Ces Ă©coles sont liĂ©es Ă  la MosquĂ©e par une grande porte pour l’entrĂ©e et la sortie des Ă©tudiants.

La mosquĂ©e comprend aussi une bibliothĂšque qui regorgeait d’une sĂ©rie d’ouvrages et de manuscrits prĂ©cieux en provenance de la bibliothĂšque du Sultan Moulay IsmaĂŻl Ă  MeknĂšs, grand-pĂšre du Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah.

Dans une dĂ©claration Ă  M24, la chaĂźne tĂ©lĂ©visĂ©e d’information en continu de la MAP, le dĂ©lĂ©guĂ© provincial des Habous et des Affaires islamiques, Karim BenĂąbad, a expliquĂ© que cette mosquĂ©e connue Ă  l’échelle nationale, comportait outre l’école, avec des chambres pour l’hĂ©bergement des Ă©tudiants, une bibliothĂšque toujours opĂ©rationnelle pour la vente de livres et de publications, Ă©ditĂ©s par le ministĂšre.

La mosquĂ©e tire son nom du quartier oĂč elle se trouve, Ă  savoir le quartier d’El Kasbah qui renfermait aussi des Ă©difices administratifs, a expliquĂ© M. BanĂąbad, mettant en avant l’architecture islamique typique de l’époque que renferme ce monument, Ă  l’instar des diffĂ©rentes mosquĂ©es et Zaouias, situĂ©es dans l’ancienne mĂ©dina et classĂ©es en tant que patrimoine par le ministĂšre de tutelle.

Saluant la Haute Sollicitude dont Sa MajestĂ© le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, entoure les anciennes mĂ©dinas dans plusieurs villes du Royaume, dont celle d’Essaouira, il a relevĂ© que le programme de rĂ©habilitation de l’ancienne mĂ©dina de la CitĂ© des AlizĂ©s (2015-2018) et le programme complĂ©mentaire (2019-2023) prĂ©voient la restauration de 10 zaouias et mausolĂ©es, situĂ©s Ă  l’intĂ©rieur de ce tissu urbain, sachant que les travaux ont Ă©tĂ© achevĂ©s dans 6 sites alors que le taux d’avancement dans les 4 restants dĂ©passe 85%.

De son cĂŽtĂ©, Hamid El Fadili, membre du conseil local des oulĂ©mas d’Essaouira, a indiquĂ©, dans une dĂ©claration similaire, que cet Ă©difice, connu Ă©galement sous le nom de l’ancienne mosquĂ©e, se veut l’un des monuments phares de la ville et un tĂ©moin de sa mĂ©moire riche et plurielle.

C’est Ă  partir de cette mosquĂ©e qu’on lançait le premier appel Ă  la priĂšre, a-t-il fait savoir, expliquant que les autres mosquĂ©es de la ville enchaĂźnaient, ensuite, pour lancer un appel Ă  la priĂšre unifiĂ©.

Et M. El Fadili d’ajouter que cette mosquĂ©e est connue, Ă  travers son histoire, par ses prĂȘcheurs, ses imams, et les oulĂ©mas ayant enseignĂ© dans l’école attenante Ă  cet Ă©difice.

EntourĂ©e de nombreux commerces et locaux de services, la mosquĂ©e comprend une salle de priĂšres spacieuse qui tient compte des normes architecturales de l’époque (12Ăš siĂšcle de l’hĂ©gire), une autre pour les femmes, une chambre rĂ©servĂ©e Ă  l’imam, un minaret et des installations sanitaires pour hommes et femmes.

La mosquĂ©e “El Kasbah”, en tant que monument Ă  forte charge historique et spirituelle, restera Ă  jamais l’une des sources de fiertĂ© pour les habitants d’Essaouira, cette citĂ© millĂ©naire, carrefour par excellence des civilisations et havre des valeurs universelles et de coexistence entre les diffĂ©rentes religions monothĂ©istes.

Riad Malki

Journaliste au Media 7 depuis 2019, je suis chargé des questions de l'économie et politique depuis Janvier 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page