ECONOMIE

La Corée du Nord déclare son premier cas d’infection au Covid-19

La Corée du Nord a rapporté son premier cas d’infection au Covid-19 depuis le début de la pandémie, déclarant ainsi une “grave urgence nationale”.

Détecté lors de tests effectués dimanche à Pyongyang sur des personnes malades et fiévreuses, ce premier cas “correspond” au variant Omicron hautement transmissible, a indiqué l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) .

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a annoncé la mise en place d’un système de contrôle d’”extrême urgence” à l’issue d’une réunion de crise du bureau politique, l’objectif étant d’éliminer le virus depuis son origine dans les plus brefs délais, note l’agence.

Kim Jong Un a appelé à un contrôle plus strict des frontières ainsi que des mesures de confinement, demandant aux habitants “d’empêcher complètement la propagation du virus malveillant en confinant totalement leurs quartiers dans toutes les villes et tous les comtés du pays”, selon la KCNA.

Toutes les activités productives et commerciales seront organisées de manière à ce que chaque unité de travail soit “isolée” pour éviter la propagation du virus.

L’objectif est de contenir la propagation du coronavirus puis d’apporter les soins nécessaires aux patients infectés le plus rapidement possible afin d’éliminer les sources de contamination, a noté l’agence, citant le dirigeant nord-coréen.

Le pays n’avait encore jamais officiellement enregistré de cas du Covid-19, ayant complètement fermé ses frontières dès le début de la pandémie en 2020.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la Corée du Nord a mené, en 2020, 13.259 tests de dépistage du Covid-19, qui se sont tous révélés négatifs.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page