ECONOMIE

Fête du Trône: Le Roi Mohammed VI annonce 120 milliards de DH pour soutenir l’économie

Dans son discours à l’occasion de la Fête du Trône, le Roi Mohammed VI a annoncé une enveloppe de 120 milliards de dirhams pour soutenir l’économie nationale. Le souverain a également appelé à ce que les efforts du gouvernement et des différentes parties prenantes  concentrent leurs efforts pour redéfinir l’économie de manière à ce qu’elle soit plus forte et compétitive. 

Le souverain, qui a fait du volet social la pierre angulaire de son discours à l’occasion de la Fête du Trône s’est également focalisé sur l’économie qui a dû faire face, et continuera de faire face aux conséquences de l’épidémie du coronavirus.

En ce sens, le Roi Mohammed VI a annoncé que près de 120 milliards de dirhams seront injectés dans l’économie nationale, soit l’équivalent de 11% du PIB, un taux qui place le Maroc « parmi les pays les plus audacieux en matière de politique de relance économique post-crise », a-t-il fait remarquer.

En s’adressant aux parties prenantes, le Roi Mohammed VI a appelé à redéfinir les priorités pour le Maroc, notamment celles dictées et imposées par la crise sanitaire que traverse le pays. « Nous engageons le gouvernement et les différents acteurs à concentrer leur attention et leur action sur les défis et les priorités que dicte cette nouvelle donne », a déclaré le Roi dans son discours à la Nation.

Le Roi a particulièrement insisté sur la nécessité de soutenir les petites moyennes entreprises qui représentent le cœur battant de l’économie marocaine. « Il faut mobiliser tous les moyens disponibles en termes de financements, de dispositifs d’incitation et de mesures de solidarité, en vue d’accompagner les entreprises, essentiellement les petites et les moyennes qui constituent le maillon central du tissu économique national », a-t-il affirmé.

Et d’insister qu’« il nous appartient de saisir l’opportunité de redéfinir l’ordre des priorités, d’asseoir les bases d’une économie forte et compétitive et de construire un modèle social plus inclusif ». C’est en ce sens que le souverain a estimé qu’il était nécessaire de mettre sur pieds un plan de relance économique « ambitieux » qui donnera la permettra aux secteurs de production « de se remettre d’aplomb, d’accroître leur capacité à créer des emplois et à préserver les sources de revenu ».

En outre, un Fonds d’investissement stratégique devrait être créé, a estimé le Souverain, expliquant que ce Fonds devrait servir à « remplir une mission d’appui aux activités de production, d’accompagnement et de financement des grands projets d’investissement public-privé » dans plusieurs domaines et devra compter sur la « coordination et la rationalisation des différents Fonds de financement » pour instaurer un « cadre contractuel constructif qui sera à la hauteur des défis du moment et des attentes des Marocains ».

En fin, le Roi Mohammed VI s’est penché sur la question sur secteur public qui devrait selon lui être réformé de manière « profonde » afin de « corriger les dysfonctionnements structurels des établissements et des entreprises publique » et qu’elle soient complémentaires, cohérentes dans leurs missions respectives et rehausser leur efficience économique et sociale.

Le Roi a donc appelé à la création d’une Agence Nationale dont la mission consistera à assurer la gestion stratégique des participations de l’Etat et à suivre la performance des établissements publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page