ECONOMIE

Expo Dubaï 2020 : une vue éblouissante depuis le Pavillon Maroc sur les différents types du caftan marocain créés par des designers de renom

-Par Nadia Abram-

Le Pavillon Maroc à l’Expo Dubaï 2020 a organisé, mercredi, une soirée festive pour célébrer le caftan marocain, avec la participation des plus grands designers marocains, qui ont ébloui le public avec les pièces qu’ils ont présentées, qui allient dans leurs détails entre authenticité et modernité.

L’exposition, qui s’inscrit dans le programme des activités du pavillon marocain dans cet événement international à Dubaï, a réuni une grande variété de modèles du caftan marocain, créés par des designers qui ont une empreinte particulière dans ce domaine, comme le designer international, Albert Ouaknine, et les designers, Amina Basri, Ghizlane Chaouni, Meriem Boumzil et Samira Sebai.

Le designer a présenté un tableau artistique, qu’il a commencé par un caftan qui incarne le drapeau marocain, et des pièces qui conservent le cachet marocain authentique avec une touche créative au niveau du design, puisqu’il a rénové dans certains de ses détails tout en préservant l’originalité de cet élégant habit marocain traditionnel, connu à l’échelle internationale.

Pour sa part, la créatrice, Amina Basri, a surpris le public qui a admiré cette authentique robe de femme marocaine, avec des designs innovants en termes d’harmonisation des couleurs, des formes et des détails liés aux tissus utilisés dans la “takchita”, la transformant en une œuvre artistique par excellence.

Quant à la conceptrice Chaoui, elle s’est attelée, comme elle le fait depuis ses débuts dans le domaine de la conception de caftan, à rester fidèle à faire revivre l’usage de certains accessoires que les femmes marocaines veillaient à utiliser, comme le “tachmar”, pour rendre plus belle la “takchita”, et à choisir avec soin les couleurs et les formes des tissus utilisés dans ses créations, et ce pour avoir sa propre empreinte dans le monde du design de caftan, au rayonnement international.

Deux jeunes créatrices, Meriem Boumzil et Samira Sbai, ont exposé conjointement leurs créations lors de cette événement, avec des caftans aux couleurs audacieuses alliant tradition modernité. Elles ont mis en avant l’utilisation des bijoux traditionnels berbères, qui soulignaient qui témoignent de l’influence des cultures marocaines multiples, sur la préparation et la conception de la “takchita”, et qui étaient parfaitement en harmonie avec tous les détails dont dépend le caftan.

Dans une déclaration à la Map à cette occasion, le designer Ouaknine a exprimé son immense bonheur de participer à cet événement dans le Pavillon marocain.

«Je suis venu avec mes créations, mon héritage marocain et ma culture, pour informer le public sur les créations et l’habilité de l’artisan marocain dans le domaine du caftan», a-t-il dit.

Il a ajouté que cet événement “est un message fort au monde, qui est représenté par les visiteurs et les participants de différents pays du globe dans les activités de l’Expo Dubaï 2020, qui montre que nous avons un patrimoine et une histoire riches, qui nous ont été légués par nos ancêtres, et que reflètent l’habit traditionnel, que le Maroc a su conserver au fil des siècles, et qui a été développé par tous les créateurs qui s’intéressent au caftan».

De son côté, la créatrice Chaouni a mis en avant, dans une déclaration similaire, sa passion et les différentes étapes de réalisation du caftan, qui selon elle «requiert l’implication d’une équipe d’artisans qui travaillent manuellement, pour réaliser ses composantes, et qui sont considérés comme des soldats invisibles dans la fabrication du caftan avant son apparition comme une belle pièce inimitable».

Selon Chaoui, le processus de réalisation du caftan marocain, qui est bien connu à l’échelle internationale, “commence par le fabricant du tissu, la ‘’sfifa’’ et le nœud sur lesquels les femmes travaillent, la ceinture et la couture à la main, et le temps que nécessite l’opération peut aller jusqu’à six mois”.

Dans le même esprit, Amina Basri a déclaré qu’elle a l’honneur de participer à cette grande manifestation, et de célébrer le caftan marocain, qui n’est pas seulement un habit porté par les femmes pour se distinguer, mais plutôt une histoire et une culture, et il est présent à chaque occasion, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du Maroc.

Elle a souligné que le caftan «qui a été, et est restera la fierté de la femme marocaine, est une grande œuvre dans laquelle il y a de l’effort, de la créativité et de la réflexion, et nécessite la participation de nombreuses parties», considérant, à cet égard, que l’intérêt porté au caftan marocain par les créateurs, contribue, d’une part, à encourager la main d’oeuvre, et d’autre part, à préserver le style marocain authentique du caftan en le transmettant d’une génération à l’autre.

Il est à noter que le Maroc a participé à cette exposition internationale, qui a pris fin jeudi, avec une expérience étonnante à travers son pavillon remarquable qui simule les rues des anciennes villes marocaines et la cour «au centre de la maison», une série d’activités et programmes culturels, économiques et autres, avec la contribution des partenaires du pavillon, aux côtés des départements ministériels et établissements publics et privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page